contrée

contrée

n.f. [ du lat. [regio] contrata, [pays] situé en face ]
Sout. Étendue de pays : Il a visité des contrées lointaines région
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

contrée

(kɔ̃tʀe)
nom féminin
région une lointaine contrée
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

CONTRÉE

(kon-trée) s. f.
Étendue de pays. Ce sont les meilleures terres de la contrée. Contrée riche, fertile, pauvre, sablonneuse.
Vous possédez des Grecs la plus riche contrée [RAC., Iph. I, 1]
Je partis, je courus de contrée en contrée [VOLT., Œdipe, IV, 1]
Vous ne me parlez plus de ces belles contrées Où d'un peuple poli les femmes adorées Reçoivent cet encens que l'on doit à vos yeux [ID., Zaïre, I, 1]
Poétiquement.
Qui de l'air étendit les humides contrées [ROTROU, St-Gen. III, 2]
Se dit aussi de fractions de pays très diverses. La vigne a gelé dans nos contrées, c'est-à-dire dans notre canton. Terme d'eaux et forêts. Endroit assigné aux usagers pour le pâturage.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Que sols je muire en l'estrange cuntrée [, Ch. de Rol. XXXIII]
    Grant est la plaine et large la cuntrée [, ib. CCXL]
  • XIIe s.
    Li bon chamel gisent en sa contrie [, Ronc. p. 41]
    Et quant je plus sui loinz de la contrée, Tant est mes cuers plus près et ma pensée [, Couci, XVII]
  • XIIIe s.
    Tant com je fusse hors de ma contrée, Ne peüst pas la joie à moi venir [VIDAME DE CHARTRES, Romancero, p. 113]
    Amis, vous en irez en la vostre contrée [, Berte, LXVIII]
    La contrée fu bele et riche, et orent des blés les moies [meules] qui estoient demorées parmi les chans [VILLEH., LXIII]
  • XVe s.
    Quant les treves furent accordées, si s'en ralla chacun en sa contrée [FROISS., I, I, 147]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et ital. contrada ; du latin contra, contre, c'est-à-dire la terre qui est contre, qui est devant nous ; les langues romanes ayant formé, de cette préposition, une espèce d'adjectif. L'anglais country vient du français contrée.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

contrée

CONTRÉE. n. f. Certaine étendue de pays. Contrée riche, fertile, pauvre, sablonneuse, peuplée, déserte. La grêle n'a ravagé qu'une partie de la contrée. Ce sont les meilleures terres de la contrée. Toutes les contrées de l'Asie. De vaste contrées. Errer de contrée en contrée.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

contrée

Contrée, f. penac. Regio, Contrada, Ital. Tractus, Ora.

Contrée deserte et inhabitée, Derelicta regio, vel deserta.

Contrée mal saine, Grauis et pestilens ora.

Une contrée sujecte à l'imposition de la decime, Ager decumanus.

Contrées hautes, et plus eslevées que les autres, Ardua terrarum, Sublimia loca.

Pacifier une contrée, Pacem maritimam conficere.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

contrée


CONTRÉE, s. f. [2e lon. é fer.] Certaine étendue de pays. "Ce sont les meilleures terres de la Contrée. — Il se prend aussi dans une acception plus générale: toutes les contrées de l'Asie.
   Rem. C'est de ce nom que les Anglais apèlent la campagne, la Province; et des Traducteurs ignorans, et qui ne consultent pas même les Dictionaire, ont rendu trop littéralement le mot anglais country. "Le Persan fait plusieurs voyages dans la contrée. Anon. Il falait dire, à la campagne.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

contrée

nom féminin contrée
Étendue de pays.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

contrée

חבל ארץ (ז), חבל-ארץ (ז)

contrée

gebied, streek

contrée

país, regió

contrée

venkov

contrée

land, område, region

contrée

lando, regiono

contrée

maa

contrée

ország

contrée

land

contrée

regio

contrée

land

contrée

kraj

contrée

regiune, ţară

contrée

страна

contrée

ängd, gebit, land, område, trakt

contrée

nchi, ulaya

contrée

belde

contrée

[kɔ̃tʀe] nfregion; (plus grande)land
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005