contre-appel

CONTRE-APPEL

(kon-tra-pèl) s. m.
Second appel ayant pour but de constater si un appel a été régulièrement fait. Il n'était présent ni à l'appel ni au contre-appel.
Terme d'escrime. L'appel qui répond à un appel de l'adversaire. Au plur. Des contre-appels.

ÉTYMOLOGIE

  • Contre, dans le sens de qui est à côté, et appel.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONTRE-APPEL. Ajoutez : - HIST. XIIe s.
    Tel cop li a doné de l'espée à noiel, Que mort l'a abatu, ains n'i ot contrapel [, li Romans d'Alixandre, p. 308]

contre-appel

CONTRE-APPEL. n. m. Appel que l'on fait pour contrôler un appel précédent. Ce soldat n'a répondu qu'au contre-appel. Des contre- appels.
Traductions

contre-appel

מסדר ביקורת (ז)