contre-garde

CONTRE-GARDE

(kon-tre-gar-d') s. f.
Terme de fortification. Ouvrage construit autour d'un bastion, d'une demi-lune, etc.
La Feuillade avait perdu des contre-gardes et d'autres ouvrages qu'il avait pris [SAINT-SIMON, 163, 148]
Terme d'architecture. Espèce de crèche faite de quartiers de pierre posés à sec au milieu d'une pile de pont.

ÉTYMOLOGIE

  • Contre, et garde.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

contre-garde

CONTRE-GARDE. s. f. Pièce de fortification servant d'enveloppe à un bastion, à une demi-lune, ou à quelque autre ouvrage. Attaquer une contre-garde. Emporter une contre-garde.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835