coquin

(Mot repris de coquins)

coquin, e

adj. [ de 1. coq ]
1. Se dit d'un enfant espiègle, malicieux : Cette petite fille est très coquine.
2. Se dit légèrement d'une chose plus ou moins licencieuse, ou qui est faite pour séduire : Une histoire coquine grivois, leste canaille, égrillard
n.
1. Enfant espiègle, malicieux : Il m'a bien attrapé, ce coquin ! fripon, garnement
2. (Surtout au masc.) Vieilli Individu malhonnête, sans scrupule : Ce marchand n'est qu'un coquin ! bandit, gredin
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

coquin

COQUIN, INE. n. Terme d'injure et de mépris. Celui, celle qui a un caractère vil, qui est capable de friponneries, de vols, d'actions déshonnêtes. Un tour de coquin. Un méchant coquin. Un grand coquin. Avoir affaire à un coquin. On dit, par une sorte d'ironie, C'est un fameux coquin, un plaisant coquin.

Il se dit, dans un sens particulier tant adjectivement que comme nom, d'une Femme débauchée, d'une femme qui trompe beaucoup d'amants. Cette femme est bien coquine.

Il se dit aussi dans la colère, sans qu'on attache à ce mot un sens rigoureusement exact. Tais-toi, coquine! Mon coquin de domestique n'est pas encore de retour. Un coquin de neveu.

Il se dit encore, par plaisanterie, d'un Homme qui a ou qu'on suppose avoir quelque bonne fortune. Vous êtes un heureux coquin.

Il se dit aussi, par amitié, d'un Enfant vif et espiègle. C'est un aimable petit coquin.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

coquin

Coquin, a Coquina, quasi amator, vel sectator coquinae Homo petax, Mendicus. kokuô, ploro, lugeo, lamentor. Inde forte, Coquin Suis enim lachrymis conantur mendici stipem extorquere.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

coquin


COQUIN, INE, s. m. et f. COQUINERIE, s. f. [Ko-kein, kine, kinerie; 3e e muet, 4e l.] Termes d'injûre et de mépris, comme fripon, maraud; un coquin, une coquine; un tour de coquin; ou lâche, infâme; on l'a traité comme un coquin; il a fui comme un coquin; c'est un grand, un infâme coquin. — Une coquine, une femme de mauvaise vie. = On dit, adjectivement, (st. fam.) métier coquin, vie coquine, métier de fainéant; vie douce, molle et fainéante, à laquelle on s'acoutume, on s'acoquine.
   COQUINERIE, action de coquin: c' est une coquinerie.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

coquin

adjectif coquin
Qui dénote un esprit grivois.
croustillant, cru, égrillard, épicé, gaillard, gaulois, graveleux, grivois, leste, libertin, osé, polisson, rabelaisien, salé -familier: cochon, gras, olé olé, paillard -littéraire: salace.

coquin

nom coquin
1.  Enfant malicieux.
2.  Vieux. Personne sans scrupule.
brigand, canaille, chenapan, filou, gredin, vaurien, vermine, voyou -familier: fripouille, paltoquet, pendard, rossard, sacripant -littéraire: faquin -vieux: bélître, fripon.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

coquin

(kɔkɛ̃)

coquine

(kɔkin)
adjectif
1. qui fait des bêtises pour s'amuser Cette petite fille est coquine.
2. dont le sujet est le sexe raconter une histoire coquine
3. destiné à séduire un regard coquin

coquin

masculin

coquine

rascal, naughty, mischievous, pert, saucyקונדסי (ת)bengel, deugniet, schelm, boef, stoutfripona, friponotunante, pillo, pícaronakal, usilştrengar, ticǎlospikarisch, Schalk, ungezogenbirichino, birba, briccone, imbroglione, monello, omaccioمُؤْذٍzlobivýuartigάτακτοςtuhmanestašan腕白な말썽꾸러기인slemniegrzecznytravessoнепослушныйstyggซุกซนyaramaznghịch ngợm顽皮的 féminin
nom
enfant qui fait des bêtises pours'amuser C'est un petit coquin.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

coquin

[kɔkɛ̃, in]
adj
(= malicieux) → mischievous
Il m'a regardé d'un air coquin → He gave me a mischievous look.
(= polisson) → naughty
nm/frascal
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005