cornée

cornée

n.f. [ du lat. cornea [tunica], [tunique] cornée ]
Partie transparente du globe oculaire, en forme de calotte sphérique un peu saillante, située devant l'iris.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

cornée

(kɔʀne)
nom féminin
anatomie membrane de l'œil La cornée recouvre le globe de l'œil.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

CORNÉE

(kor-né) s. f.
Terme d'anatomie. La tunique transparente de l'œil, et la plus épaisse, celle qui en revêt le cinquième antérieur, par laquelle pénètrent les rayons lumineux et qui laisse voir la couleur du fond de l'œil.
Quoique nous soyons encore bien éloignés de connaître tout le mécanisme de l'œil, nous savons cependant que la cornée est plus ou moins convexe [CONDILLAC, Conn. hum. sect. 6]
Autrefois on distinguait la cornée transparente, celle dont il s'agit plus haut, et la cornée opaque, qui est la sclérotique dite vulgairement blanc de l'œil.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La conjonctive et partie de la cornée. - S'il y a du pus entre la cornée et l'uvée, sera vacué par incision [PARÉ, Introd. 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Corné 3.

CORNÉE2

(kor-née) s. f.
Terme d'artificier. La quantité de matière combustible qu'on verse à la fois dans une cartouche d'artifice.

ÉTYMOLOGIE

  • Corne.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

cornée

CORNÉE. n. f. T. d'Anatomie. La plus épaisse des tuniques de l'oeil.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

cornée


CORNÉE, s. f. [2e é fer. et long, 3e e muet.] Pierre de la natûre du jaspe — 2°. La première des tuniques de l'oeil.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

cornée

cornea

cornée

hoornvlies

cornée

rohovka

cornée

córnea

cornée

sarveiskalvo

cornée

cornea

cornée

rogówka

cornée

rožnica, rožnjača

cornée

角膜

cornée

각막

cornée

hornhinna

cornée

[kɔʀne] nfcornea
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005