corruptible

CORRUPTIBLE

(ko-ru-pti-bl') adj.
Qui est sujet à corruption. Les matières corruptibles.
Notre âme d'une nature spirituelle et incorruptible a un corps corruptible qui lui est uni [BOSSUET, Hist. II, 6]
Qu'on peut corrompre, en parlant des personnes. C'est un homme très corruptible.
Ils seraient donc plus délicats que les courtisans et les gens de robe, qui voient tous les jours avec plaisir représenter des marquis fats et des juges ignorants et corruptibles [LESAGE, Critique de Turcaret.]
Cet exemple et mille autres prouvent que l'imagination est la plus corruptible des facultés de l'âme [MARMONT., Essai sur le goût, Œuvres, t. IV, p. 366, dans POUGENS.]
S. m. Nom donné à des hérétiques du sixième siècle, qui prétendaient que Jésus-Christ avait été sujet aux douleurs, aux passions, et que sa chair était corruptible.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Choses corruptibles [ORESME, Thèse de MEUNIER]
  • XVe s.
    Un edifice que feu ne fer ne autre chose corruptile ne pourra consumer [, Bouciq. IV, ch. 15]
  • XVIe s.
    Le corps qui est corruptible aggrave l'ame [CALVIN, 57]
    Le privilege de quoy nostre ame se glorifie, de renger les choses qu'elle estime dignes de son accointance, à desvestir et despouiller leurs conditions corruptibles, et leur faire laisser à part, comme vestemens superflus et viles, l'espesseur, la longueur, la profondeur.... [MONT., II, 198]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. corruptible ; ital. corruttibile ; du latin corruptibilis (voy. CORROMPRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CORRUPTIBLE. Ajoutez :
    Corruptible à, qui peut être corrompu par.
    Il n'est point corruptible à l'utilité [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Le corruptible, ce qui est corruptible.
    Défais-toi, mon fils, de tout le corruptible [CORN., Imit. III, V. 5531]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

corruptible

CORRUPTIBLE. adj. des deux genres. Qui est sujet à la corruption. Il n'y a rien sous le ciel qui ne soit corruptible.

Il signifie figurément Qui peut se laisser corrompre pour faire quelque chose contre son devoir. Un fonctionnaire corruptible. C'est un homme qui n'est corruptible ni par or, ni par argent.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

corruptible

Corruptible.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

corruptible


CORRUPTIBLE, adj. CORRUPTIBILITÉ, s. f. [Kôruptible, bilité.] Sujet à corruption. — Qualité de ce qui est corruptible. — Ils ne se disent qu'au propre, et dans le physique. "Il n'y a rien sous le ciel qui ne soit corruptible. "La corruptibilité est atachée à tous les corps.
   Rem. L'Acad. le dit au figuré des hommes, et dans le moral. Juge corruptible: il n'est corruptible, ni par or, ni par argent. Elle avertit qu'il a plus d'usage avec la négative. — Il me parait qu'il est très-peu usité, même de cette manière, et qu'on dit plus ordinairement incorruptible.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

corruptible

adjectif corruptible
Qui est sujet à la corruption morale.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

corruptible

corruptible

corruptible

משוחד (ת)