couramment


Recherches associées à couramment: ailleurs

couramment

adv.
1. Sans difficulté, avec aisance : Lire, écrire couramment le français difficilement
2. D'une façon habituelle, ordinaire : C'est une question qu'on pose couramment communément, régulièrement ; rarement

COURAMMENT

(kou-ra-man) adv.
D'une manière courante, avec facilité. Lire, écrire couramment.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Lequel leut courantement les dictes lectres en françoys, Pièce publiée par LEROUX DE LINCY [, Bibl. des Ch. 5e série, t. II, p. 185]

ÉTYMOLOGIE

  • Courant, et le suffixe ment ; bourg. coramman.

couramment

COURAMMENT. adv. D'une manière courante. Cela est écrit couramment. Il lit couramment.

Il signifie aussi D'une façon ordinaire, commune, habituelle. Cela se dit couramment, cela se fait couramment.

couramment

Couramment, Vistement, Promptement, Sans faillir, Memoriter.

Lire couramment, id est, sans s'arrester ne restiver.

couramment

Couramment, acut. adverbe, ce qu'on dit aussi en courant, c'est legerement, isnellement et sans arrest, Cursim, comme, J'ay leu ce livre couramment, Raptim, et cursim legi, dont l'opposite est, tout bellement et posément, Sensim.

Va couramment, ou d'une course, Curriculo abi. Plaut. Mostell. Scena 11.

couramment


COURAMMENT, adv. COURANT, ANTE, adj. et s. m. et fém. [Kou-ra-man, kou-ran, rante; lon. aux deux derniers.] I. Faire les chôses couramment, c' est les faire rapidement et avec facilité. C'est quelque-fois un mérite, et plus souvent un défaut. "Il ne faut pas faire les chôses couramment et à la hâte. "Il a récité sa leçon couramment, de suite et sans hésiter.
   II. COURANT; qui court. Au propre, ruisseau courant; au figuré, l'intérêt, le terme, le prix courant, le mois courant, l'année courante, la monnoie courante. — Toise, aûne, ou canne, ou toute aûtre mesûre courante; mesûre de longueur, sans avoir égard à la hauteur.
   III. COURANT, s. m. Le courant de l'eau, un courant d'eau. Le courant du marché, le prix actuel des denrées. Le courant du monde, la manière ordinaire du monde. Le courant des afaires, les afaires ordinaires, par oposition à celles qui sont extraordinaires. — Le courant, en parlant des dettes, des rentes, est oposé à arrérages. — On dit, figurément, être à son courant pour des lettres qu'on a à répondre, et pour d'aûtres objets. — Être au courant des nouvelles.
   IV. Tout courant, adv. Couramment, aisément, sans hésiter. Il lit, il écrit tout courant. Ce livre se vend un tel prix tout courant.
   V. COURANTE, s. f. Espèce de danse; et le chant sur lequel on en mesûre les pâs. Danser une courante. Jouer une courante.
   Rem. Ménage décide qu'il faut dire, le trois, le six du mois, et non pas du courant. L'Acad. ne condamnait point dabord cette locution. Dans les dernières éditions de son Dictionaire, elle se contente de dire qu'elle n'est d'usage que dans le commerce.
   Se mettre sur son courant, c'est expédier les afaires anciènes, et n'avoir plus que celles qui viènent tous les jours. * Plusieurs disent, en ce sens, se mettre à jour. L'Acad. ne met, ni l'une, ni l'aûtre de ces expressions, quoiqu'~ elle dise le courant des afaires.

Synonymes et Contraires
Traductions

couramment

fluentlyvlot, gewoonlijk, vaak, vloeiendcorrentementeчестоběžněבדרך כלל일반적으로 (kuʀamɑ̃)
adverbe
1. sans difficulté, sans effort parler couramment l'anglais
2. très souvent Cela se dit couramment.

couramment

[kuʀamɑ̃] adv
(= fréquemment) → commonly
C'est une expression que l'on emploie couramment → It's a commonly used phrase.
[parler] → fluently
Elle parle couramment japonais → She speaks Japanese fluently.