courbe

courbe

adj. [ du lat. curvus ]
Se dit d'une ligne, d'une surface qui s'infléchit en forme d'arc : Des lignes courbes droit arrondi, galbé, incurvé ; plat
n.f.
1. Ligne, forme courbe : La courbe de ses sourcils courbure virage
2. Graphique représentant les variations d'un phénomène ; évolution de ce phénomène : Une courbe de température. Le marché des téléphones portables suit une courbe ascendante il est en augmentation

COURBE1

(kour-b') adj.
Qui est en forme d'arc ou de sinuosité ; ou, suivant la définition géométrique, qui n'est ni droit ni composé de lignes droites. Une ligne courbe. Une surface courbe.
Encore que son mouvement se fasse en ligne courbe [DESC., Monde, 7]
Le même bâton qui me paraît droit dans l'air me paraît courbe dans l'eau [BOSSUET, Conn. de Dieu, III, 8]
Et ses sonores espingoles Et son courbe damas [V. HUGO, Orient. 21]
S. f.Terme de géométrie. Ligne courbe. Décrire une courbe. La courbe que décrit la terre autour du soleil.
Toutes les courbes peuvent passer pour des suites infinies de lignes droites infiniment petites [FONTEN., Bernoulli.]
Un géomètre ne doit pas être moins glorieux d'avoir donné son nom à une courbe ou à une espèce entière de courbes qu'un prince d'avoir donné le sien à une ville [ID., Tschirnhaus.]
Quelle est la courbe suivant laquelle un vaisseau doit être taillé pour être le meilleur voilier qu'il soit possible ? [MONTESQ., Lett. pers. 97]
Nous ne sommes point nés pour mesurer des courbes [VOLT., Lettr. Prusse, 19]
Alors, pour lui donner une idée de la géométrie des courbes, on lui fit lire un traité fort élémentaire des sections coniques ; et, quand il eut acquis ces notions, il entendit sans effort le livre de M. Trabaud sur le mouvement et sur l'équilibre [CONDILLAC, Gramm. Motif des études, Œuvres, t. V, p. CXLVII, dans POUGENS.]
Après trois ans d'étude, âgé seulement de dix-sept ans, il donna une nouvelle solution du problème de la courbe d'égale pression dans un milieu résistant [CONDORCET, d'Arci.]
Mais sur d'heureux contours glissant avec mollesse, D'une courbe facile elle aime la souplesse [DELILLE, Imagin. III]
Courbes algébriques, courbes dont l'équation ne contient que des fonctions algébriques, par opposition à courbes mécaniques ou transcendantes.
On a donné le nom de courbes géométriques à celles dont on a su mesurer exactement la marche ; mais lorsque l'expression ou l'échelle de cette marche s'est refusée à cette exactitude, les courbes se sont appelées courbes mécaniques [BUFF., Homme, Arithm. morale.]
Terme d'architecture. Courbe rampante, se dit du limon courbe d'un escalier. Les courbes, en charpenterie, sont des pièces de bois coupées en arc. Terme de marine. Courbe de capucine, celle qui lie en partie l'étrave avec l'éperon. Courbes d'écubier, deux pièces de bois larges et épaisses qui joignent l'étrave l'une à droite, l'autre à gauche. Pièces de fer analogues aux courbes en bois ou qui les suppléent.
Crossettes de la vigne.
Terme de vétérinaire. Tumeur osseuse, située en dedans du jarret, sur l'extrémité inférieure et interne du tibia.
Sur les rivières, une courbe de chevaux, deux chevaux accouplés qui tirent les bateaux.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et quant à point se sentira, Et par les rues s'en ira, Si soit de beles aleüres, Non pas trop moles ne trop dures, Trop eslevées, ne trop corbes, Mais bien plesans en toutes torbes [, la Rose, 13739]
    Mès certes je ai si grant fain Que tote en ai corbe l'eschine [, Ren. 10519]
  • XIVe s.
    L'escuier dont je di n'i fist arrestement, Print un courbe coutel qui tranchoit roidement, Pietre trancha le chief, voiant toute la gent [, Guesclin. 16822]
    Le concave et le curve d'une ligne circulaire [ORESME, Eth. 30]
    La gielle [sorte d'engin] doit estre ung peu courbe devers le gros bout [, Modus, f° CXXIII, verso]
  • XVIe s.
    L'ame qui est triste à cause de la grandeur du mal et qui chemine courbe et foible et les yeux defaillants, et l'ame qui a faim, te donnera gloire et justice [CALVIN, 99]
    Cette charge tient l'esprit courbe [affaissé] et croupy [MONT., I, 139]
    Un aviron droict semble courbe en l'eau [ID., I, 319]
    Pour dresser un bois courbe, on le recourbe au rebours [ID., IV, 151]
    Un vendeur de chevaux n'est tenu de leurs vices, fors de morve, pousse, courbes et courbatures [LOYSEL, 418]
    Contre les courbes [des chevaux] faut employer cataplasme fait de sauge [O. DE SERRES, 982]
    Un jardin aiant des allées droites, des costés droits, des diagonales et des curves [ID., 591]
    L'aedilitas curulis, ainsi nommée à cause de certaines chaires qui ont les pieds courbes [AMYOT, Marius, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et catal. corb ; espagn. et ital. corvo ; du latin curvus.

COURBE2

(kour-b') s. f.
Ustensile à l'aide duquel le porteur d'eau porte ses deux seaux.
Qu'on pense au nombre de voyages que ces pauvres diables sont obligés de faire à travers les escaliers obscurs ou glissants, en soutenant à l'aide de la courbe deux seaux pleins en équilibre sur leur épaule, et l'on ne trouvera pas que leur gain soit excessif [MAXIME DU CAMP, Rev. des Deux-Mondes, 15 mai 1873, p. 306]

courbe

COURBE. adj. des deux genres. Qui n'est ni droit, ni composé de lignes droites. Ligne courbe. Surface courbe.

Il se dit comme nom féminin, surtout en termes de Géométrie, d'une Ligne courbe Décrire une courbe.

Il se dit encore, en termes d'Arts, d'une Pièce de bois en forme d'arc qui sert aux ouvrages de charpenterie et qui entre principalement dans la construction des navires.

Il se dit de même, en termes d'Art vétérinaire, d'une Espèce de tumeur dure qui vient à la partie interne de la jambe des chevaux.

courbe

Courbe, a Curuus, u in b. Curuus, Incuruus. Et en fait de vaisseaux de mer Courbes sont certaines pieces de bois quatre ou cinq de chaque bord entées en l'encoigneure ou jointure de la poupe longues chacune de xii. ou xv. pieds, selon la longueur dudit navire le renforceants par le derriere, voyez Four.

Courbé de toutes pars, Conuexus.

¶ Courbe, Maladie qui vient aux chevaux et les fait clocher. Cette maladie vient en la jambe de derriere, et est une enflure dure pres le jarret, et aucunefois vient sur la jointure. Son commencement vient de heurtures ou de coups de bastons.

courbe


COURBE, adj. m. et f. et s. f. COURBÉ, ÉE, adj. [2e e muet au 1er, é fer. aux deux aûtres, long au 3e.] Courbe se dit de ce qui n'est pas droit, et qui a la forme d'un arc. Courbé a le même sens. Le 1er se dit en ne considérant que la figûre, sans considérer quelle en est la cause; le 2d exprime toujours quelque raport à la caûse. Ligne courbe, pièce de bois courbe. Poûtre courbée par le trop grand faix; arc courbé avec éfort. Homme courbé de vieillesse: "Il est, il se tient tout courbé; vous deviendrez tout courbé.
   On dit, en Géométrie, une courbe, pour une ligne courbe. — C'est aussi, en Charpenterie, une pièce de bois courbe, qui sert à plusieurs ouvrages, et principalement aux vaisseaux. — C'est encôre une enflûre qui vient aux jambes des chevaux.

Synonymes et Contraires

courbe

adjectif courbe

courbe

nom féminin courbe
Ligne ou forme courbe.
Traductions

courbe

(kuʀb)
adjectif
qui n'est pas droit une ligne courbe

courbe

gebogen, krumm, Bogen, Kurvecurve, bent, curved, bend, curvykrom, gebogen, bocht, curve, kromme lijn, buiging, kromming, kronkelחמוק (ז), עיקול (ז), עקול (ת), עקום (ז), עקמומית (נ), פיתול (ז), קערורית (נ), עִקּוּל, עָקֹם, פִּתּוּלbøjetkurbacurvo, adunco, arcokäyräcurvo, curvacurvusbuktetcurvo, sinuoso, tortuosokrokigкрива曲線křivkaкривая
nom féminin
ligne, forme qui n'est pas droite La rue fait une courbe.

courbe

[kuʀb]
adjcurved
nfcurve
courbe de niveau nfcontour line