cramponné, ée

CRAMPONNÉ, ÉE

(kran-po-né, née) part. passé.
Fixé avec des crampons. Solidement fixé.
Et où faudrait-il que la terre fût cramponnée pour résister au mouvement de cette matière céleste et ne s'y pas laisser emporter ? [FONTEN., les Mondes, 1er soir.]
Fig. et familièrement. Avoir l'âme cramponnée dans le corps, avoir la vie dure, résister à des accidents, à des maladies, qui auraient fait périr bien d'autres. Dans le même sens. Cramponné à la vie. Cramponné à un dernier espoir. Terme de blason. Pièces cramponnées, pièces dont les extrémités sont courbées en crampon.