criard, arde

Recherches associées à criard, arde: criante

CRIARD, ARDE

(kri-ar, ar-d') adj.
Qui crie souvent. Un enfant criard.
L'âtre entouré d'un tas d'enfants criards [MAD. DESHOUL., Ballade.]
La même cause qui le rend [un enfant] criard à trois ans le rend mutin à douze, querelleur à vingt, impérieux à trente, et insupportable toute sa vie [J. J. ROUSS., Hél. V, 3]
Oiseaux criards, les oiseaux niais qui n'ont qu'un cri désagréable. Dettes criardes, petites dettes que l'on contracte chez les fournisseurs d'objets de première nécessité et dont le payement est sollicité avec importunité.
Mémoire juste et bref de nos dettes criardes Que Mathurin Géronte aurait tantôt promis Et promet maintenant de payer pour son fils [REGNARD, Joueur, III, 4]
À condition que toutes les dettes criardes qu'il a faites dans ce pays-ci seraient préalablement acquittées [VOLT., Lett. Beaumont, 16 février 1770]
Je n'ai jamais su faire des dettes criardes [J. J. ROUSS., : Conf. IV]
Aigre. Voix criarde. Sons criards. Instrument criard.
Comment concevrez-vous jamais que la langue française, dont l'accent est si uni, si simple, si modeste, si peu chantant, soit bien rendue par les bruyantes et criardes intonations de ce récitatif ? [J. J. ROUSS., Lett. sur la mus. franç.]
Toiles criardes, et, substantivement, des criardes, nom de toiles extrêmement gommées qui font un certain bruit lorsqu'on les emploie. Fig. Terme de peinture. Tons criards, couleurs criardes, tons, couleurs qui tranchent trop fortement, qui font sur l'œil l'effet blessant que font des sons discordants sur l'oreille.
Qui gronde sans cesse et à grand bruit. Cette femme est bien criarde. Humeur criarde.
Tantôt, aigre et criard, parle en maître irrité [DELILLE, Trois règnes, VIII]
Substantivement. C'est un grand criard. Vous êtes une criarde.
Le roi des dieux ne sait auquel entendre ; Son fils Mercure aux criards vient encor [LA FONT., Fabl. V, 1]
C'était d'abord un petit criard qui étourdissait tout le monde, et vous êtes témoin qu'on ne l'entend pas plus à présent dans la maison que s'il n'y avait point d'enfant [J. J. ROUSS., Hél. V, 3]
S. m. Un des noms vulgaires du pluvier à collier.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ce dist Renart : trop ies criarde ; Ce fis je por toi esmaier ; Einsi te voloie essaier [, Ren. 1801]
  • XVIe s.
    Et à tous ceux qui auroient des chevaux criarts, de leur lier et serrer la langue [CARL., V, 11]
    Un seditieux criart [AMYOT, P. Aem. 60]

ÉTYMOLOGIE

  • Crier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CRIARD.
    Ajoutez :
  • S. m. Un criard, un homme qui crie beaucoup.
  • Fig.
    Sans se soucier des criards de la presse [J. VINET, l'Opinion nationale, 1er déc. 1868]