crudité

crudité

n.f. [ lat. cruditas, indigestion ]
Caractère de ce qui est brutal, choquant : On lui reproche la crudité de son langage rudesse, verdeur

crudités

n.f. pl.
Légumes crus, ou parfois cuits (betterave, poireau), servis froids : Manger des crudités en hors-d'œuvre.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

CRUDITÉ

(kru-di-té) s. f.
État de ce qui est cru. La crudité des fruits, des viandes.
Le fruit est mûr et garde, en sa douce âpreté, D'un fruit à peine mûr l'aimable crudité [A. CHÉN., Arcas et Palémon.]
Aliments crus. Manger des crudités.
Terme de médecine. La crudité des humeurs, l'état des humeurs qui ne sont pas encore arrivées à ce que les anciens médecins nommaient coction. Crudité des maladies, état où elles n'offrent encore aucun signe de coction.
Mal d'estomac venant de la mauvaise qualité de certains aliments dont la digestion est difficile. Fig.
Tu dis.... Que mes vers à les ouïr lire Te font venir des crudités [MALH., IV, 15]
Nos faiseurs de notes ne rapportent dans leurs écrits que la crudité et l'indigestion de leur lecture [BALZ., liv. V, lett. 18]
Fig. Qualité de ce qui est non mitigé, comme les substances qui ne sont pas mitigées par la cuisson ou la maturation. En ce sens il s'emploie dans les cas suivants. Crudité de l'eau, état de l'eau qui contient une forte proportion de sels calcaires et qui est froide, indigeste. Terme de peinture. Effet dur et tranchant des tons crus. Expression qui est trop libre, ou qui a quelque grossièreté. Les crudités sont de mauvais goût.
La politesse n'avait point appris aux héros d'Homère à se quereller noblement, et la crudité des injures qu'Achille dit à Agamemnon n'était encore que de la franchise [MARMONT., Ess. sur le goût, Œuvres, t. IV, p. 347, dans POUGENS.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cruditat ; ital. crudità ; du latin cruditatem, de crudus, cru.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

crudité

CRUDITÉ. n. f. Qualité de ce qui est cru. La crudité des fruits. Par analogie, La crudité de l'eau.

Il se dit aussi des Aliments crus, difficiles à digérer. Manger des crudités. Les estomacs faibles ne peuvent pas supporter les crudités.

Il se dit également d'Aigreurs qui proviennent d'aliments mal digérés. Ces viandes engendrent des crudités, causent des crudités. Il a des crudités d'estomac.

Il se dit figurément, en termes de Peinture, de l'Effet des tons crus, des couleurs crues.

Il se dit au figuré de Traits inconvenants dans un ouvrage d'esprit ou dans la conversation. Des crudités d'expression, de langage.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

crudité

Crudité, Mauvaistié d'estomach, Indigestion, Cruditas.

Crudité és arbres par trop grande humidité, quand ils ne peuvent tirer leur seve, Cruditas arborum.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

crudité


CRUDITÉ, s. f. 1°. Qualité de ce qui est cru: la crudité des fruits, de l'eau. = 2°. Indigestion. Il se dit au pluriel. Ces viandes caûsent des crudités. = 3°. Mauvaise qualité des humeurs, qui ne sont pas digérées. "La crudité des humeurs. = 4°. * Trév. le dit au figuré: "cet homme est incivil: il dit beaucoup de crudités à ceux avec qui il converse. — Le Rich. port. dit aussi: crudité, discours peu obligeant. Cela n'est pas de l'usage actuel; et l'Acad. ne le met point en ce sens. On dit cru, crue, des discours, des paroles: on ne dit point crudité. Voy. CRU, adj. n°. 5°.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

crudité

nom féminin crudité
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

crudité

crudity, rawness

crudité

[kʀydite]
nf
[terme] → crudeness no pl
[couleur, lumière] → harshness no pl crudités
nfpl (CUISINE)crudités
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005