cuirasse

cuirasse

n.f.
1. Blindage, revêtement protecteur d'un char de combat, d'un navire de guerre.
2. Anc. Pièce de l'armure protégeant le dos et la poitrine.
Le défaut de la cuirasse,
le point faible de qqn ou de qqch.

cuirasse

(kɥiʀas)
nom féminin
1. revêtement en acier la cuirasse d'un navire de guerre
2. partie d'une armure qui couvre la poitrine et le dos porter une cuirasse

CUIRASSE

(kui-ra-s') s. f.
Arme défensive qui recouvre le buste. Cuirasse de cuir, d'acier.
Il y avait des cuirasses d'un métal si dur, qu'elles étaient absolument à l'épreuve des coups ; Zoïle, habile ouvrier dans ce genre, en offrit deux à Démétrius surnommé Poliorcète, et, pour en montrer l'excellence, il fit lancer une flèche par une machine nommée catapulte qui n'était qu'à vingt-six pas de distance [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. XI, 1re part. p. 377, dans POUGENS.]
Avec quelque force que la flèche fût lancée, à peine effleura-t-elle la cuirasse, et y laissa-t-elle quelque trace [ID., ib.]
Ce qu'il y avait de plus admirable dans cette cuirasse, c'est que chacun des fils, quoiqu'il fût fort délié, était composé de trois cent soixante plus petits fils qu'on distinguait aisément [ID., ib. p. 378]
Endosser la cuirasse, prendre le parti des armes.
Il prit, quitta, reprit la cuirasse et la haire [VOLT., Henr. IV]
Le défaut de la cuirasse, l'intervalle entre le bord de la cuirasse et les autres pièces qui s'y joignent. Fig. Trouver le défaut de la cuirasse, trouver l'endroit faible, le côté sensible.
Sorte de revêtement osseux que produisent les écailles serrées de certains poissons.
Cuirasse marine ou flottante, appareil destiné à soutenir sur l'eau en laissant la faculté de mouvoir les bras et les jambes.
Revêtement en fer qui protége les navires contre l'action du boulet.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Qui lor veist d'une part et d'autre pourpoins, quiries et escus enarmer, et sieles et poitras apparellier.... [, Chr. de Rains, p. 76]
    Li uns endosse sa cuirie, L'autre prent son chapel de fer [, Ren. 3454]
    Lor darz, lor arz et lor cuirées Orent delez eus apoiées [, la Rose, 15891]
  • XVe s.
    Et devez savoir que les Sarrazins ne sont pas si bien armés ni si forts comme sont les chrestiens.... Et s'arment le plus de cuiries et portent targe à leurs cols moult legeres [FROISS., III, IV, 15]
  • XVIe s.
    Ce qui faisoit en tout peu moins de six cens arquebusiers et soixante cuirasses [cuirassiers] [D'AUB., Hist. I, 311]
    Ils se firent faire place avec huiet cornettes de cuirasses [comme ils les appelloient] et dix d'arquebusiers à cheval [ID., ib. I, 315]
    Il lui planta une harquebusade dans l'estomac de sa cuirasse [ID., ib. II, 380]
    Gens cousus en leurs cuirasses comme tortues, ennemis de l'aise et du repos [ID., ib. III, 289]

ÉTYMOLOGIE

  • Cuir ; provenç. coirassa, cuirassa ; espagn. coraza ; ital. corazza. L'ancien français disait cuirie ou cuirée. Cuirasse est formé de cuir, avec le suffixe ace ou asse, sur l'exemple du provençal, de l'espagnol et de l'italien.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CUIRASSE. Ajoutez :
    Terme de toilette des dames. Espèce de corsage collant qui descend sur les hanches.

cuirasse

CUIRASSE. n. f. Arme défensive qui couvre la poitrine et quelquefois le dos. Cuirasse d'acier, de cuir, etc. Cuirasse légère, pesante. Cuirasse à l'épreuve de la balle. Il eut sa cuirasse percée, faussée d'un coup de pistolet. Endosser la cuirasse. Prendre la cuirasse. Être armé d'une cuirasse. Le devant, le derrière de la cuirasse.

Le défaut de la cuirasse. Voyez DÉFAUT.

En termes d'Histoire naturelle, il se dit, par analogie, des Plaques qui revêtent certains poissons,

En termes de Marine, il se dit aussi du Revêtement métallique qui protège les navires contre l'action des projectiles.

cuirasse


CUIRASSE, s. f. CUIRASSER, v. act. CUIRASSIER, s. m. [Kui-race, racé, ra-cié: 3e e muet au 1er; é fer. aux deux aûtres.] Arme défensive, faite de fer batu, qui couvre le corps, depuis le cou jusqu'à la ceinture, par derrière comme par devant. Cuirasser, c'est revétir quelqu'un d' une cuirasse. Cuirassier, Cavalier armé de cuirasse. — Le défaut de la cuirasse, c'est, au propre, l'endroit où la cuirasse finit. "Il fut blessé au défaut de la cuirasse. Au figuré, l'endroit foible d'un homme, d'un écrit. "On a trouvé le défaut de la cuirasse. — Endôsser la cuirasse; prendre le parti des Armes.
   REM. Coyer a employé au figuré le verbe Cuirasser. "Je ne le trouve ce mot de Patrie que dans quelques Philosophes qui se sont cuirassés contre les ridicules. On peut dire, en se servant de la même expression, que plusieurs sont cuirassés, sur beaucoup d'aûtres articles: illi robur et s triplex. — On dit plus ordinairement, en employant adjectivement le participe, d'un homme préparé à tout, qu'il est cuirassé. "Il croyait le surprendre, mais il l'a trouvé bien cuirassé.

Synonymes et Contraires

cuirasse

nom féminin cuirasse
Littéraire. Moyen de protection.
bouclier, carapace -littéraire: armure, rempart.
Traductions

cuirasse

Panzer

cuirasse

breastplate

cuirasse

corazza

cuirasse

갑옷

cuirasse

[kɥiʀas] nfbreastplate
voir aussi défaut de la cuirasse