culbuté, ée

CULBUTÉ, ÉE

(kul-bu-té, tée) part. passé.
Renversé comme par une culbute. Culbuté par un grand chien qui courait impétueusement. Par extension. L'infanterie culbutée par la cavalerie. Une fortune culbutée par des jeux de bourse.
Ceux qui ne furent point tués, blessés ou démontés, et qui purent arriver jusqu'au bout du défilé, furent aisément culbutés, et mirent le désordre dans notre gendarmerie qui devait les soutenir [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuvres, t. V, p. 123, dans POUGENS]