débarbouiller

(Mot repris de débarbouillerait)

débarbouiller

v.t.
Faire la toilette du visage de : Il a débarbouillé son fils après le repas laver, nettoyer

se débarbouiller

v.pr.
Se laver le visage : Elle s'est débarbouillée.

DÉBARBOUILLER

(dé-bar-bou-llé, ll mouillées, et non dé-bar-bou-yé) v. a.
Ôter ce qui barbouille, nettoyer, laver le visage. Débarbouiller un enfant.
Fig. et familièrement. Tirer quelqu'un d'affaire, le dégager d'un mauvais pas.
V. réfl. Se débarbouiller, se nettoyer le visage. Allez vous débarbouiller.
Je suis las de porter un visage si laid, Et je m'en vais au ciel avec de l'ambroisie M'en débarbouiller tout à fait [MOL., Amph. III, 10]
Fig.
De pygmées ils [les secrétaires d'État] étaient devenus géants, et s'étaient enfin débarbouillés de l'étude de notaire [SAINT-SIMON, 342, 231]
Elle [la nation] commence à se débarbouiller ; presque tout le ministère est composé de philosophes [VOLT., Lett. roi de Pr. 277]
Populairement. Débarbouille-toi comme tu pourras, tire-toi seul de cette affaire. Laissez-le se débarbouiller.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tant y a, qu'estant debarbouillé il fut agreable à son maistre, avancé depuis, et nommé le cardinal della Simia [D'AUB., Conf. I, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et barbouiller.

débarbouiller

DÉBARBOUILLER. v. tr. Nettoyer en ôtant ce qui salit, ce qui barbouille, spécialement en parlant du Visage. Débarbouiller un enfant. Allez vous débarbouiller.

Fig. et fam., Laisser quelqu'un se débarbouiller, Le laisser se tirer seul d'une affaire embarrassante.

débarbouiller


DÉBARBOUILLER, v. a. [Débar-bou-glié, 1re et dern. é fer. Mouillez les ll.] Nétoyer, ôter ce qui salit. Il ne se dit que du visage. Débarbouiller un enfant, se débarbouiller le visage. Allez-vous débarbouiller.

Traductions

débarbouiller

lavare la faccia (sədebaʀbuje)
verbe pronominal
se laver

débarbouiller

[debaʀbuje] vt → to wash [debaʀbuje] vpr/réfl → to wash, to wash one's face