décharpir

DÉCHARPIR

(dé-char-pir) v. a.
Séparer des gens qui se battent.
Andrès et Trufaldin, à l'éclat du murmure, Ainsi que force monde accourus d'aventure, Ont à les décharpir eu de la peine assez, Tant leurs esprits étaient par la fureur poussés [MOL., l'Étour. V, 14]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ire, qui est male et vilaine, Ne sait pas tant descharpir laine, Comme ele sait des cheveus rompre [RUTEB., II, 32]
  • XVe s.
    Si porte, en lieu de cueur tapie, Pensée qui m'est dure erpie [harpie], Et n'en puis estre descherpie [A. CHART., le Livre des 4 dames.]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et charpir, d'où charpie (voy. ce mot).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877