déchiffreur

DÉCHIFFREUR

(dé-chi-freur) s. m.
Celui qui a la clef d'un chiffre. Celui qui a le talent d'expliquer ce qui est écrit en chiffres.
Son père [de Rossignol] avait été le plus habile déchiffreur de l'Europe [SAINT-SIMON, 151, 265]
Par extension et familièrement, celui qui sait lire les mauvaises écritures.
Vous êtes, à dire le vrai, un admirable déchiffreur de lettres [BALZ., liv. V, lett. 22]
Déchiffreur, déchiffreuse, celui, celle qui lit couramment la musique ; ne se dit guère qu'avec une épithète. Un habile, un mauvais déchiffreur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce fut à chercher de toutes parts interpretes, dechiffreurs, desnoueurs d'esguillettes, et autres gens de l'autre monde, qui y eussent rien entendu [NOÉL DU FAIL, Contes d'Eutrap. ch. X]

ÉTYMOLOGIE

  • Déchiffrer.

déchiffreur

DÉCHIFFREUR, EUSE. n. Celui, celle qui déchiffre. Déchiffreur de dépêches. Déchiffreur de manuscrits, d'inscriptions. Déchiffreuse de musique. Absolument, Une déchiffreuse.