déclouer

(Mot repris de déclouerons)

déclouer

v.t.
Défaire ce qui est cloué clouer
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

DÉCLOUER

(dé-klou-é) v. a.
Défaire ce qui était cloué. Déclouer des planches, des tapis.
Se déclouer, v. réfl. N'être plus cloué. Cette planche se décloue.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si amoureusement que mais [elle] ne l'en descloe [ne décloue mon âme de son amour] [, Berte, XXXIII]
  • XVIe s.
    Platon craint nostre engagement aspre à la douleur et à la volupté, d'autant qu'il oblige et attache trop l'ame au corps ; moy plustost, au rebours, d'autant qu'il l'en desprend et descloue [MONT., I, 305]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et clouer ; Berry, déclouter ; espagn. desclavar ; portug. descravar.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉCLOUER. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Il a [il y a] un fevre chi devant Qui le descloera [un cheval encloué] si bien Qu'il ne s'en sentira de rien [, Perceval le Gallois, V. 41496]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

déclouer

DÉCLOUER. v. tr. Détacher une chose en arrachant les clous qui la fixent. Déclouer des planches. Cette caisse est toute déclouée. Cette planche se décloue.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

déclouer


DÉCLOUER, v. a. [Dé-klou-é; 1re et dern. é fer. l'ou est long devant l'e muet; il décloûe: au futur et au conditionel, cet e muet ne se prononce pas: il déclouera, il déclouerait; pron. dé-kloura, dé-klourè.] Détacher quelque chôse en arrachant les clous qui l'atachent. Déclouer des ais, des planches, etc. Cela est tout décloué.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

déclouer

[deklue] vt → to unnail
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005