déconvenue

déconvenue

n.f. [ de l'anc. fr. convenue, situation ]
Sout. Sentiment éprouvé par celui qui a échoué, qui est déçu : L'échec de son film lui a causé une terrible déconvenue déception, désappointement, désillusion ; contentement, satisfaction
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

déconvenue

(dekɔvny)
nom féminin
satisfaction déception liée à un échec un auteur qui subit une immense déconvenue auprès de son public
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

DÉCONVENUE

(dé-kon-ve-nue) s. f.
Mauvais succès qui fait que notre attente ne s'accomplit pas.
....Sans me plaindre en ma déconvenue [RÉGNIER, Sat. II]
Il mourait d'envie de me conter sa déconvenue [SÉV., 37]
Voyez, s'il vous plaît, quelle est ma déconvenue (car ce terme est très bon) [VOLT., Préf. de Cath. Vadé.]
Oubliez-vous votre déconvenue ? Dans notre lutte au pied du mont Ida Je vous vainquis, et pourtant j'étais nue [MILLEV., la Défaite.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Kar grevus lui semblad à mustrer à la pulcele nule descuvenue [, Rois, 162]
  • XIIIe s.
    Diex ! font-il, come a [il y] ci laide disconvenue [, Berte, CII]
    Sa garison [provisions] a despendue, Ce fu mortel desconvenue [, Ren. 752]
    Puis dist en bas tot coiement : à droit ai-je desconvenue ; Trop vos ai loiauté tenue [, Ren. 3823]
    Sire, or poez vos savoir que madame est sage et leiaus, quant de si grant desconvenue ne vous osa mentir [, Merlin f° 67, recto]
  • XVIe s.
    Quand Son Altesse en sceut la desconvenue, elle en cuyda mourir de raige et de despit [CARL., V, 16]
    Sans attendre qu'il le priast ne qu'il luy parlast de sa desconvenue, il le recueillit en sa navire [AMYOT, Pomp. 104]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et convenir : ce qui ne convient pas, mauvaise aventure.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

déconvenue

DÉCONVENUE. n. f. Déception causée par un insuccès. Il m'a conté sa déconvenue.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

déconvenûe


DÉCONVENûE, s. f. [1re é fer. 2e et 4e lon. 3e et dern. e muet.] Malheur, mauvais succès. Il est du style famil. "Dès que j'eus pris part à la déconvenûe de nos pauvres meubles, je retournai à Versailles. M. de Coulanges. "Cet Écrivain a donné une Traduction de Suétone, qui l'a jeté dans un aûtre genre de déconvenûe. Sabat. Trois Siècles, etc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

déconvenue

nom féminin déconvenue
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

déconvenue

הכזבה (נ), התאכזבות (נ), פחי נפש (ז״ר), הַכְזָבָה, הִתְאַכְזְבוּת

déconvenue

disappointment

déconvenue

disillusione

déconvenue

[dekɔ̃v(ə)ny] nfdisappointment
éviter une nouvelle déconvenue → to avoid further disappointment
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005