découpler

(Mot repris de découplais)

découpler

v.t.
En électrotechnique, supprimer la liaison entre deux circuits.

DÉCOUPLER1

(dé-kou-plé) v. a.
Détacher des chiens couplés, attachés deux à deux. Quand le cerf est lancé, le veneur doit découpler les chiens. Absolument. Dès qu'on fut arrivé, on découpla.
Fig. et familièrement, découpler des gens après quelqu'un, les mettre, les lancer à la poursuite de quelqu'un, pour le maltraiter, pour le solliciter, etc.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Une grant pierre fud en la place, e vindrent cil, et decolperent le char, et des vaches firent sacrefice à Deu [, Rois, 22]
  • XIIIe s.
    Li braconier les chiens descoplent, Et li brachet au loup s'acoplent, Et Ysengrin moult se herice [, Ren. 1221]
    Ainz que se fussent regardé, Sept gaingnon [chiens] vienent descoplé ; En après vienent veneor, Arbalestier et chaceor [, ib. 8084]
    Trop par sera hardie beste, S'il contre si fais chiens s'areste, Com j'ai descouplés ci aval [, Guill. de Palerme]
  • XVIe s.
    Pialei leur descoupla quelques galleres qui en combattirent deux des Venitiennes et en prirent une [D'AUB., Hist. I, 345]
    Qu'on descouple mesme de nos mouches après [un général d'armée], elles auront la force et le courage de le dissiper [MONT., II, 190]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et couple ; provenç. descoblar.

DÉCOUPLER2

(dé-kou-plé) s. m.
Voy. DÉCOUPLÉ.

découpler

DÉCOUPLER. v. tr. Détacher des chiens couplés pour qu'ils courent après la bête. Il ne se dit guère qu'en parlant des Chiens courants qu'on mène attachés deux à deux. Dès qu'on fut arrivé au rendez-vous, on découpla les chiens. Absolument, Dès qu'on fut arrivé sur la bruyère, on découpla.

L'infinitif s'emploie aussi comme nom. Au premier découpler. Voyez DÉCOUPLE.

Fig. et fam., Être bien découplé, Être souple, avoir les mouvements aisés. C'est un drôle, un gaillard bien découplé.