défends ou défens

DÉFENDS ou DÉFENS

(dé-fan) s. m.
Terme d'eaux et forêts. Bois en défens, se dit d'un bois dont, à cause de sa jeunesse, l'entrée est défendue aux bestiaux.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Mais n'amors li est aux deffans, Que por rien amer nel porroie [, la Charrette, 1522]
  • XIIIe s.
    Defès [DU CANGE, defesium.]
  • XVIe s.
    Bois de deffens [DU CANGE, defensa.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. defensus, part. passif de defendere (voy. DÉFENDRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉFENDS. Ajoutez : - REM. On le trouve au singulier.
    En 1808, le sieur Sauge possédait, dans la commune d'Allauch (Bouches-du-Rhône), un domaine d'origine nationale, qui confrontait, du levant, au défend de la commune ; mais les limites n'étaient pas certaines [LEBON, Arr. du Conseil d'État, 1839, p. 358, affaire Cogordan.]