dégorgeage

DÉGORGEAGE

(dé-gor-ja-j') s. m.
Action de débarrasser un tissu de toute matière étrangère, avant de le teindre.

ÉTYMOLOGIE

  • Dégorger.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉGORGEAGE. Ajoutez :
    Pratique par laquelle on obtient qu'un tissu, qu'un animal se dégorgent.
    Les opérations qui précèdent l'expédition des huîtres, le lavage, le dégorgeage.... [BOUCHON-BRANDELY, Journ. offic. 22 janvier 1877, p. 460, 3e col.]
    Opération par laquelle on débarrasse le vin de Champagne mousseux de son dépôt.
    Le fatal dépôt qui se forme de nos jours [dans les bouteilles] et qui oblige à les dépoter ou à faire le dégorgeage [, Journ. offic. 15 janv. 1877, p. 352, 1re col.]