dégréer

DÉGRÉER

(dé-gré-é) , je dégrée, nous dégréons ; je dégréais, nous dégréions ; je dégréerai ; je dégréerais ; que je dégrée, que nous dégréions ; que je dégréasse, dégréant v. a.
Terme de marine. Ôter ou détruire les agrès, les cordages, etc. d'un vaisseau. Notre frégate, qui n'avait été qu'à demi dégréée par le combat, le fut entièrement par des coups de vent.

REMARQUE

  • On a écrit, par une mauvaise orthographe, degrayer :
    Je suis tout dégrayé, mes mâts ne tiennent à rien, [, Rapport de la Clocheterie sur le combat de la Belle-Poule, 18 juin 1778, dans JAL]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et gréer.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

dégréer

DÉGRÉER. v. tr. T. de Marine. Dégarnir un vaisseau de ses agrès.

Il se dit aussi du Vent, de la tempête, des tirs d'artillerie qui peuvent détruire les agrès. Notre vaisseau fut dégréé dans le combat par le mauvais temps.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

dégréer


DÉGRÉER, v. a. [3 é fermés.] Ôter les agrès d'un vaisseau. On a dégréé le vaisseau. — Vaisseau dégréé, qui a perdu, par la tempête ou le combat, ou, à qui l'on a ôté ses agrès.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788