déhonté, ée

DÉHONTÉ, ÉE

(dé-hon-té, tée) adj.
Qui est sans honte, sans pudeur. Une femme déhontée.
Voyez cet homme déhonté Qui va portant dans tout son voisinage Et son impudent verbiage Et son caractère effronté [DELILLE, Convers. II]
Substantivement. Quelle déhontée ! Ces déhontés.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mahomès les maudie et lor crestienté ; Car, s'il le pueent faire, tout somes deshonté [, Ch. d'Ant. V, 27]
  • XVIe s.
    Aussi, depuis qu'un homme est deshonté, à grande peine se peut-il amender, parce que la honte retire autant de gens du peché que la conscience [MARG., Nouv. XLI]
    Ces encheriments deshontez, que la chaleur premiere nous suggere en ce jeu [MONT., I, 225]
    Il estoit si deshonté qu'il ne luy chaloit d'estre vituperé [AMYOT, Alc. 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et honte. Th. Corneille a dit déhonter pour déshonorer : Comment ! dans un château dont l'antiquité brille, Venir de guet-apens déhonter une fille ! Palsgrave, p. 19, remarque que l'h est aspirée.