délabrement

(Mot repris de délabrements)

délabrement

n.m.
1. État de ce qui tombe en ruine : Le délabrement d'un vieux château dégradation, détérioration, ruine
2. Fig. État de qqn, de qqch qui a subi de graves atteintes : Le délabrement de la conscience politique après des années de dictature décadence, déclin, déliquescence
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

délabrement

(delabʀəmɑ̃)
nom masculin
1. construction fait de tomber en ruine le délabrement d'un manoir
2. figuré déclin de qqn ou de qqch L'alcool a provoqué le délabrement de sa santé.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

DÉLABREMENT

(dé-la-bre-man) s. m.
État de ruine, d'usure. Délabrement d'un édifice, d'un vêtement.
Les précautions avec lesquelles il avait coutume de déguiser le délabrement de son équipage [MONTESQ., Lett. pers. 45]
Affaiblissement, dépérissement. Le délabrement de la santé. Mauvais état. Le délabrement de ses affaires.
Ces papiers me seront très utiles dans le délabrement des affaires de M. le duc de Virtemberg [VOLT., Lett. Damilaville, 2 nov. 1767]
Malgré le délabrement du crédit attaqué et presque détruit par tous les retranchements de capitaux et d'intérêts [NECKER, Compte rendu au Roi, janv. 1781, p. 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Délabrer.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

délabrement

DÉLABREMENT. n. m. État de ce qui est délabré. Sa maison et ses meubles, tout est dans un grand délabrement. Fig., Le délabrement de ses affaires. Le délabrement de sa santé.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

délâbrement


DÉLâBREMENT, s. m. DÉLâBRER, v. a. [Délâbreman, lâbré; 1re é fer. 2e lon. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Délâbrer, déchirer, mettre en lambeaux. Académie. Mettre en pièces, en désordre, en mauvais équipage. Trév. Cette seconde définition me parait meilleûre: elle renferme plus de manières, dont une chôse peut être délâbrée. Délâbrement: état d'une chôse délâbrée. Au propre, il se dit sur-tout, des meubles et des habits. On les a délâbrés; ils sont tout délâbrés; ils sont dans un grand délâbrement. = Au fig. on le dit des afaires. "Les banqueroutes qu'il a essuyées ont fort délâbré les afaires de ce Marchand. "Sans moi, vos afaires étoient fort délâbrées. Mol. "Armée délâbrée, réputation délâbrée; famille toute délâbrée, ruinée.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

délabrement

nom masculin délabrement
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

délabrement

disrepair, decay

délabrement

רעיעות (נ)

délabrement

kebobrokan

délabrement

[delɑbʀəmɑ̃] nmdilapidation [delɑbʀe] vpr/vi → to fall into decay
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005