délier

(Mot repris de déliassent)

délier

v.t.
1. Détacher ce qui est lié : Délier un bouquet défaire ; lier
2. Sout. Libérer d'une obligation : Je l'ai délié de sa promesse dégager, délivrer, relever
Délier la langue de qqn,
le faire parler.

délier

(delje)
verbe transitif
1. détacher ce qui est noué ou lié délier des rubansdes liensdes cordons
2. figuré libérer qqn d'un devoir, d'une responsabilité délier qqn de sa promesse

DÉLIER

(dé-li-é) , je déliais, nous déliions, vous déliiez ; que je délie, que nous déliions, que vous déliiez v. a.
Détacher ce qui lie, défaire ce qui est lié. Délier un paquet.
La bourse déliant, je mis pièce sur table [RÉGNIER, Sat. X]
Sans bourse délier, sans rien payer.
Les ayant condamnées [ces familles] à l'amende du triple, les ayant ruinées en frais, et fait mettre en prison les pères de famille, il [le contrôleur] avait acheté leurs possessions sans bourse délier [VOLT., l'H. aux 40 écus, Audience du contrôleur général]
Fig.
Un désir qui ne délie jamais nos chaînes [MASS., Panég. St J. Bapt.]
Délier la langue rendre la parole, permettre de parler.
Voici le jour qui rompt mon silence et qui délie ma langue [D'ABLANC., Disc. de Cicéron pour Marcellus, dans RICHELET]
Délier sa langue, prendre la parole.
Les flatteurs, les fourbes, les calomniateurs, ceux qui ne délient leur langue que pour le mensonge et l'intérêt [LA BRUY., XII]
Dénouer. Délier des cordons, des rubans, une corde.
Pendant mon sommeil, si ta main De mes jours déliait la trame, Céleste moitié de mon âme, J'irais m'éveiller dans ton sein [LAMART., Méd. I, 9]
Fig. N'être pas digne de délier le cordon des souliers de quelqu'un, lui être infiniment inférieur. Cette locution provient de l'Écriture :
Je ne suis pas digne de délier le cordon de ses souliers, en me prosternant devant lui [SACI, Bible, Év. St Marc, I, 7]
Rendre libre d'un engagement. On l'a délié de toute obligation. Ce prince, en abdiquant, délia ses sujets de leur serment de fidélité. Terme de théologie. Absoudre.
Tout ce que vous délierez sur la terre sera aussi délié dans les cieux [SACI, Bible, Év. St Matthieu XVI, 19]
Les ministres n'osent plus vous délier qu'après de longues épreuves [MASS., Car. Rech.]
Dans cette acception, délier s'emploie presque toujours absolument. L'Église a le pouvoir de lier et de délier.
Se délier, v. réfl. Défaire ses liens.
Qu'on me l'attache bien, de peur qu'il se délie [TRISTAN, M. de Chrispe, V, 10]
Fig. Se dégager.
Ils semblent même appréhender de pouvoir se délier un jour et de devenir libres [LA BRUY., XII]
êtes-vous lié avec une femme ? ne cherchez point à vous délier ; n'êtes-vous point lié avec une femme ? ne cherchez point de femme [SACI, Bible, St Paul, 1re Ép. aux Cor. VII, 27]
Terme de marine. Se délier, éprouver, en parlant d'un navire, en ses pièces principales, quelque dérangement.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ours et liparz [il] voioit touz desliez [, Ronc. p. 112]
    À prince terrien ne volt ainc Deus baillier Les clefs del ciel, qu'il poent lier et deslier, Mais as ordenez fait sa poesté traitier [, Th. le mart. 91]
    Mult fuissent à pecher li pluisur deslié, Quant autrement ne fussent destraint par le clergié [, ib. 59]
  • XIIIe s.
    La deslie Morans, qui en ot grant pitié [, Berte, XX]
    Mes cist mauvesement deslient Le neu de ceste question [, la Rose, 17484]
    Quant deslié fu, sans plus dire, Son col [il] met enz et sache et tire Le chien par la cuisse.... [, Ren. 17548]
    Et Renart, qui, en mainte guise, Engingne la gent et deçoit, Deslié l'a, si le conjoit [, ib. 5300]
    Nostre sires deslie les enliez [, Psautier, f° 176]
  • XVIe s.
    Nature nous a mis au monde libres et desliez [MONT., IV, 103]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et lier ; picard, déloyer ; provenç. desliar ; anc. catal. desliguar ; espagn. desliar, desligar ; ital. slegare.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉLIER. Ajoutez :
    Ôter l'enchaînement.
    Il serait plus à propos qu'il se plaignît dans sa maison où le met l'Espagnol ; mais, en ce cas, il faudrait délier les scènes comme il a fait [CORN., Cid, Exam.]

délier

DÉLIER. v. tr. Dégager de ce qui lie. Délier une gerbe. Délier un fagot. Ce paquet s'est délié.

Il se prend aussi pour Dénouer. Délier des cordons, des rubans.

Délier les cordons de sa bourse, Donner de l'argent. Il ne délie pas volontiers les cordons de sa bourse. Par ellipse, Sans bourse délier, Sans avoir rien à débourser.

Fig. et fam., Ils ne sont pas dignes de délier les cordons de ses souliers. Voyez CORDON.

Fig., Délier la langue, Donner occasion de parler. Cette circonstance lui délia enfin la langue et lui permit de s'expliquer.

Il signifie au figuré Dégager d'une obligation, d'un serment, etc. On l'a délié de toute obligation. Délier quelqu'un d'un serment. On l'a délié de ses voeux.

Il se dit particulièrement, en termes de Théologie, pour Dégager des fautes, des péchés; et alors il s'emploie presque toujours absolument. L'Église a reçu de JÉSUS-CHRIST le pouvoir de lier et de délier.

delier

Delier, et menuyser, Tenuare, Attenuare, Extenuare.

délier


DÉLIER, v. a. [Déli-é; 1re et dern. é fer. devant l'e muet, l' i est long; il délîe: Au futur et au conditionel, je délierai, je délierais, l'e est tellement muet, qu'on ne le fait pas sentir: on pron. déliré, délirè, en 3 syllabes.] Détacher, séparer ce qui lie quelque chôse. On le dit, et du lien, et de la chôse liée. Délier des rubans, une corde, une atache; délier un paquet, une gerbe, un fagot. — Figurément, absoûdre. "L'Église a le pouvoir de lier et de délier.

Synonymes et Contraires

délier

verbe délier
2.  Libérer quelqu'un d'une contrainte.
Traductions

délier

loosen, untie

délier

解開

délier

afbinde

délier

แก้

délier

[delje] vt
(= enlever les liens de) → to untie
(fig) délier qn de [+ serment] → to free sb from, to release sb from
délier les langues (= faire parler) → to loosen tongues [delje]
vpr/vi
les langues se délient → people are beginning to talk
Les langues ont fini par se délier → Eventually people began to talk.
Chacun est soulagé d'en avoir terminé, les langues se délient → Everyone is relieved to be finished with it, and is speaking more freely.
vpr/réfl (sujet personne) se délier de qch [+ serment, contrainte, contrôle] → to free o.s. of sth