délirant, ante

DÉLIRANT, ANTE

(dé-li-ran, ran-t') adj.
Atteint de délire.
Je demeurai longtemps muette, délirante, Mes regards sans rien voir devant moi se fixaient [MILLEV., Trad. de Théocr.]
Une joie délirante, une joie qui délire, excessive. Terme de médecine. Conceptions délirantes, celles qu'ont les fous ou les malades en délire.
Fig. Fou, extravagant, en parlant de l'esprit. Imagination délirante.
Par une autre extension, avec le sens actif, et seulement dans le style familier et moqueur, qui met en délire, qui fait perdre la raison. Une robe délirante.
Que disiez-vous donc ? Mais il est délirant [en parlant d'un vieillard que l'on disait tout cassé, et qui entre au contraire fier et pimpant, comme un beau à la vieille mode] [BAYARD et JAIME, le Réveil du Lion, I, 12]
S. m.Terme de médecine. Personne en délire. Il est dangereux de laisser libres les délirants.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    La terre en remaint esbahie ; Ci a mort delireuse et fiere, Que nuns hom n'en fait bele chiere Fors cele pute gent haïe [RUTEB., 57]