délivre

DÉLIVRE1

(dé-li-vr') s. m.
Nom vulgaire des enveloppes du fœtus, lesquelles, sortant, délivrent la femme et terminent l'accouchement.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. DÉLIVRER.

DÉLIVRE2

(dé-li-vr') s. m.
Terme de fauconnerie. Un oiseau fort à délivre est celui qui n'a point de corsage et qui est presque sans chair comme le héron.

ÉTYMOLOGIE

  • L'ancien adjectif délivre, qui signifiait dégagé, svelte, et qui tient à délivrer.

DÉLIVRE3

(dé-li-vr') s. m.
Canal d'alimentation des œillets, dans les marais salants [, Enquête sur les sels, 1868, t. I, p. 509]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

délivre

DÉLIVRE. n. m. Nom vulgaire de l'arrière- faix, dont la sortie termine l'accouchement.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

delivre

Delivre, f. penac. Est l'arriere-faix de la vache ayant veellé, Secundina vaccae. Ainsi l'on dit que si la delivre est mangée d'un chien, la vache veellera d'un veau, et si elle est mangée d'une chienne, qu'elle veellera d'une jenisse.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

délivre

Ausstoßen der Nachgeburt, Ausstoßen der Plazenta

délivre

postakuŝo