dénicher

(Mot repris de déniche)

dénicher

v.t.
1. Enlever d'un nid : Le chat a déniché les moineaux.
2. Fig. Trouver à force de recherches : Elle a déniché un vinyle des débuts de son chanteur préféré découvrir, se procurer

dénicher

(deniʃe)
verbe transitif
trouver après de longues recherches Je ne sais pas où il a déniché cet objet. dénicher qqn dans sa cachette

DÉNICHER1

(dé-ni-ché) v. a.
Enlever du nid. Dénicher des oiseaux. Fig. En parlant de tout objet vivement désiré et sévèrement gardé que l'on assimile à un oiseau, et, en particulier, d'une jeune fille.
Joli oiseau, ma foi ! difficile à dénicher [BEAUMARCHAIS, Barb. de Sév. I, 4]
Découvrir la retraite de quelqu'un à force de recherches. Si je l'ai déniché, ce n'est pas sans peine. Découvrir un objet rare, curieux. Je ne sais où il est allé dénicher cela.
Ils [Mme de Châtillon et son frère] cherchèrent une fortune à Boutteville, et ils dénichèrent ce mariage du second lit de l'héritière de Piney avec M. de Clermont [SAINT-SIMON, 16, 189]
Dans nos bois souvent dès l'aurore, J'ai déniché de frais appas [BÉRANG., Vieux caporal]
Un page Dénichant enfin à son tour Fille de vingt ans neuve et sage [ID., M. de Charlemagne]
Fig. et familièrement, débusquer d'un postes d'une retraite. Dénicher les ennemis d'un fort. Dénicher les voleurs de leur retraite.
V. n. Abandonner le nid. Tous les oiseaux ont déniché ce matin. Fig. Sortir, s'évader avec précipitation.
Dénichons de céans et sans cérémonie [MOL., Tart. IV, 7]
Fig. Les oiseaux ont déniché ou sont dénichés, se dit en parlant de gens partis, de prisonniers évadés, etc.

REMARQUE

  • Dénicher, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on exprime l'action : les prisonniers ont déniché ce matin ; avec l'auxiliaire être, quand on exprime l'état : ils sont dénichés depuis ce matin.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Je m'en irai el regne de Poitiers ; Des traïtors i a moult herbergiez ; Mès, se Deu plest, ges [je les] ferai desnichier [, Li coronemens Looys, V. 1975]
  • XIVe s.
    Aussi fist Talerent, qui crioit à haut cri : Pierregort ! Sire Dieux, aidez nous au jour d'ui, Afin que desnicher puissons ce mal voisin [, Guesclin. 17477]
    Au matin [il] se vanta devant tout le princier [les princes], Qu'ainçois il soit trois jours, vous serez desnichiez [il s'agit d'une forteresse] [, ib. 19811, 19835]
  • XVIe s.
    Les geants entreprindrent le haut mont Pelion imposer sur Osse, et l'ombrageux Olympe avec Osse envelopper, pour combattre les dieux et du ciel les deniger [RABELAIS, dans LACURNE]
    On est surprins entre la haye et le fossé.... il fault denicher quatre chestifs arquebusiers d'une grange [MONT., III, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et nicher ; Berry, déniger. Au premier abord, il y a dans dénicher 1, tant selon l'usage actuel qu'à l'historique, des acceptions qui peuvent convenir à dénicher 2, ôter de la niche. Mais, si l'on prend l'historique, on voit, dans le plus ancien exemple, faire desnichier, qui est faire sortir du nid. De là desnicher a pris facilement le sens de débusquer, sans qu'il soit nécessaire de recourir à niche, malgré le voisinage des significations, de plus la forme deniger, qui se prête à nid, paraît étrangère à niche.

DÉNICHER2

(dé-ni-ché) v. a.
ôter, enlever d'une niche. Dénicher une statue.

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et niche.

dénicher

DÉNICHER. v. tr. Ôter du nid. Dénicher des oiseaux, des fauvettes, des sansonnets.

Il signifie figurément Forcer quelqu'un à quitter l'endroit où il s'est caché. Enfin je suis parvenu à dénicher mon débiteur. Fût-il encore mieux caché, nous le dénicherons. Des voleurs avaient leur retraite dans cette forêt, on les a dénichés.

Il se dit dans un sens analogue, en parlant des Choses. Je ne sais où il a pu dénicher cela. C'est par hasard que j'ai déniché ce curieux document.

Intransitivement, il signifie Abandonner le nid. Les moineaux ont déniché.

Il signifie, figurément et familièrement, S'évader, se retirer avec précipitation de quelque lieu. Les ennemis eurent peur; ils dénichèrent aussitôt.

Fig. et fam., Les oiseaux sont dénichés, se dit en parlant de Personnes qui se sont évadées, qui ne sont plus où l'on va les chercher.

dénicher

DÉNICHER. v. tr. Retirer de sa niche. Dénicher des statues.

dénicher


DÉNICHER, v. act. DÉNICHEUR, s. m. [Déniché, ni-cheur.] Dénicher, c'est ôter du nid. Dénicheur, celui qui déniche. "Dénicher des oiseaux. "Dénicheur de moineaux. Le substantif est peu usité au propre. On dit, au figuré, dénicheur de merles, de fauvettes, Chevalier d'industrie. — On a apelé M. de Launoi, Docteur de Sorbone, Dénicheur de Saints, parce qu'il avait ataqué l'existence de quelques Saints honorés à Paris, ou âilleurs. En ce sens, ce mot n'a pas raport à nid, mais à niche.
   DÉNICHER, se dit au figuré (st. famil.) v. act. Faire sortir par force de quelque poste. "On a déniché les énemis de ce poste, les voleurs de ce bois. = V. n. S'évader, s'enfuir: Les énemis ont déniché: "Il a déniché la nuit. = En style proverbial, les oiseaux sont dénichés, ce qu'on cherchait n'est plus où on l'avait mis.

Synonymes et Contraires

dénicher

verbe dénicher
Trouver en cherchant.
Traductions