dépêcher

(Mot repris de dépêcha)

dépêcher

v.t. [ de empêcher ]
Sout. Envoyer en toute hâte : La chaîne a dépêché un envoyé spécial sur les lieux.

se dépêcher

v.pr.
Accélérer le rythme auquel on fait qqch : Elle s'est dépêchée de finir se hâter, se presser

DÉPÊCHER

(dé-pê-ché) v. a.
Faire promptement, hâter l'exécution d'une chose. Dépêchez ce que vous avez à faire. Il dépêcha ses petites affaires. Absolument. Se hâter.
C'est trop perdre de temps à souffrir ces discours ; Dépêche, Octavian [CORN., Héracl. V, 3]
Dépêche seulement et cours vers ma rivale Lui porter de ma part cette robe fatale [ID., Médée, IV, 2]
Dépêchez.... faites tôt, et hâtez nos plaisirs [MOL., F. sav. III, 1]
Familièrement, faire vite quelque chose.
Ayant dépêché toutes ces bonnes actions avec ce sang-froid actif qui m'étonnait toujours [VOLT., Jenni, 5]
Manger vite.
Il dépêcha le sien [son gâteau] pour me demander le troisième [J. J. ROUSS., Ém. II]
Dépêcher quelqu'un, expédier vite son affaire.
Il n'est pas de ces médecins qui marchandent les maladies ; c'est un homme expéditif qui aime à dépêcher ses malades [MOL., Pourc. I, 7]
Familièrement, se défaire de quelqu'un en le tuant. Pendant qu'il criait au secours, les brigands qui l'avaient arrêté le dépêchèrent.
Ils se mirent à assassiner les soldats romains ; s'ils en avaient de logés chez eux, ils trouvaient moyen de les dépêcher [MALH., Le XXXIIIe livre de T. Live, ch. 29]
C'est que cet enragé sait déjà la façon Dont il faut dépêcher ceux de notre lignage [SCARRON, Jodelet, IV, 5]
Oui, j'ai juré sa mort ; rien ne peut m'empêcher : Où je le trouverai, je le veux dépêcher [MOL., Sgan. 21]
Un vieille tante qu'un grand médecin dépêcha dans l'autre monde [VOLT., l'H.]
aux 40 écus, Lettre à l'homme.... De jeunes médecins de Venise viennent dépêcher les cadis et les agas [CHATEAUB., Itin. 96]
Envoyer, expédier en toute diligence. Dépêcher une nouvelle.
On vient de lui dépêcher un courrier [SÉV., 300]
Comme Portland ignorait les intentions du roi son maître sur une proposition toute nouvelle et d'une telle importance, il demanda le temps de lui dépêcher un courrier et de recevoir ses ordres [TORCY, Mém. t. I, p. 43]
Cet accord étant fait, les deux rois dépêchèrent chacun dans leur pays un ordre exprès d'assembler une armée de trois cent mille hommes pour enlever Formosante [VOLT., Princ. de Babyl. 1]
Ajoutez à cela les courses de ce même laquais dont je vous ai parlé, que mon fils dépêche quatre fois par jour et avec qui, quand il revient, il a toujours de fort longs entretiens [MARIVAUX, Vie de Marianne, 4e partie, p. 225]
Absolument. Envoyer des dépêches, faire ses dépêches.
Il les fit avertir qu'il dépêchait en Macédoine [VAUGEL., Q. C. 395]
Ce fut avec Grimaldo que je traitai en Espagne, et que j'y trouvai le seul ministre avec qui le roi dépêchait [SAINT-SIMON, 456, 180]
Si mon frère était mort, doutez-vous que son roi, Pour m'apprendre sa mort, eût dépêché vers moi ? [VOLT., Adélaïde, I, 3]
Se dépêcher, v. réfl. Se hâter.
Dépêchezvous, Cléone, aidez mon faible bras [CORN., Médée, V, 4]
À dépêche compagnon, voy. DÉPÊCHE COMPAGNON.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Car maintes fois cis qui preesche, Quant briefment ne se despeeche, En fait les auditeurs aler, Par trop prolixement parler [, la Rose, 17674]
  • XVe s.
    Il despescha deux de ses bourgeois, et leur bailla certains articles [COMM., II, 3]
    Et tindrent conseil comment ils pourroient chasser ces Bourguignons et eulx en despescher [ID., I, 5]
    Il avoit maintes espies et messagiers par pays la pluspart despeschez par ma main [ID., V, I]
  • XVIe s.
    Par ma figue, vous seriez bien empeschez, je vous en depesche, et vous dy que.... [RAB., Pant. III, 52]
    Pourtant quiconque de vous aultres aura à se pendre, s'en depesche promptement [ID., ib. 4]
    Prol. J'ay expressement depesché Malicorne, à ce que je soys acertainé de ton pourtement [ID., ib. IV, 3]
    Bref un seul passage nous despeschera de leurs deux objections [CALV., Inst. 65]
    Les subterfuges que cerchent ici les Sorbonistes pour evader, ne les despeschent point [ID., ib. 912]
    Despescher un deputé vers.... [MONT., II, 257]
    Il les feit despescher [tuer] touts trois [ID., III, 144]
    Ainsi qu'ils se despeschassent promptement de vuider leur terre [ID., IV, 21]
    J'entre souvent dans la chambre de Sylla : j'ay le bras assez fort pour en despescher la ville [ID., IV, 363]
    S'il estoit question de quelque affaire de peu de consequence, ilz le jugeoient et despeschoient eulx mesmes tous seuls [AMYOT, Timoléon, 51]
    Pelopidas fut despesché pour y aller comme ambassadeur [ID., Pélopidas, 49]
    Il le tua, estant bien adverty de la bonne voulunté que luy portoient les premiers et principaux personnages du royaume, qui l'exhortoient à se despescher de Neoptolemus [ID., Pyrrh. 10]
    Si soubstindrent toutefois les Romains, et endurerent tant qu'ilz eurent esperance que les Parthes, après avoir depesché toutes leurs flesches, cesseroient de combattre [ID., Crassus, 47]
    Ilz adviserent que chascun d'eulx, à son tour, despecheroit les affaires six heures du jour et six heures de la nuict [ID., Numa, 4]
    À fin que, après les avoir mis en seureté de leurs vies, il se depeschast luy mesme de la sienne [ID., Cat. d'Utiq. 81]
    Non suivant les memoires que la haine espagnole peut avoir produits ; mais ce qu'un secretaire de l'ambassadeur en a depesché à un des principaux conseillers de ce roiaume [D'AUB., Hist. III, 516]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, dispêchi, débarrasser ; bourg. dépoché ; espagn. et portug. despachar ; ital. dispacciare, spacciare, substantif, dispaccio, spaccio. Il est bien naturel de considérer comme identiques d'une part le français, de l'autre l'espagnol et l'italien ; aussi, admettant cette identité, Diez rejette l'étymologie de dis-pedicare, débarrasser, empedicare, embarrasser, empêcher, et se demande si impingere, frapper sûr, arrêter, ne serait pas le radical d'empêcher, par l'intermédiaire d'une forme impactare (la discussion pour em-pêcher est la même que pour dé-pêcher). Quoi qu'on pense de l'étymologie des mots espagnols et italiens, il ne faut pas les faire intervenir ; car l'identité n'en est qu'apparente avec le français ; en recourant à la plus ancienne forme, on reconnaît que le mot n'est pas, comme l'espagnol ou l'italien, de trois syllabes, despachar, dispacciar, mais de quatre, depeecher ; il est donc composé comme preecher (prêcher) de praedicare, et conduit nécessairement au bas-latin dis-pedicare, de pedica, piége (voy. PIÉGE). Pieg-e est monosyllabe (en ne comptant pas la finale) parce que pédica a l'accent sur pe, et peech-er est dissyllabe parce qu'il vient de pedicare, où, comme cela arrive dans le passage des mots latins en français, la consonne intermédiaire est tombée, pe-i-care. Il aurait été possible que la formation du français fût autre, et qu'au lieu de perdre la consonne intermédiaire, le mot latin eût perdu l'i bref, ce qui arrive souvent aussi : pedcare ou pedciare, ce qui eût donné en français pieger. En tout cas, la forme despeecher ne peut être rapportée à l'origine indiquée par Diez, et il faut la réserver pour l'espagnol et l'italien ; tout en admettant qu'il y a eu peut-être, dans la langue d'oïl, confusion et assimilation entre depeecher, venant de pedica, et depecher, venant de dis-pactare (voy. EMPÊCHER).

dépêcher

DÉPÊCHER. v. tr. Envoyer quelqu'un en hâte avec des ordres, une commission. Dépêcher un courrier en Italie.

Il signifie aussi Se débarrasser vite de quelqu'un après en avoir fini avec lui. Il a dépêché ses visiteurs. Par analogie, Dépêcher son ouvrage, sa besogne. Dépêcher son repas. Dépêchez ce que vous avez à faire, et absolument, Dépêchez.

SE DÉPÊCHER s'emploie dans le sens de Se hâter. Dépêchez-vous de partir. Absolument, Il se dépêche le plus qu'il peut. Dépêche-toi.

Synonymes et Contraires

dépêcher

verbe dépêcher
Littéraire. Envoyer en toute hâte.

dépêcher (se)

verbe pronominal dépêcher (se)
Traductions

dépêcher

metspoedverzenden, (vlug) zenden, afvaardigen, met spoed verzendenhurry, hurry up, hasten, dispatch, sendהריץ (הפעיל), הֵרִיץspěchatsendi urĝeapresurarseaffrettarsiapressar-se (sədepeʃe)
verbe pronominal
agir rapidement Dépêche-toi !

dépêcher

[depeʃe] vt → to dispatch [depeʃe] vpr/vi → to hurry
Dépêche-toi! → Hurry up!
se dépêcher de faire qch → to hurry to do sth, to hasten to do sth