dépenaillé, ée

Recherches associées à dépenaillé, ée: débraillé, paria, penaille, repoussoir

DÉPENAILLÉ, ÉE

(dé-pe-nâ-llé, llée, ll mouillés, et non dé-pe-nâ-yé) adj.
Qui est en haillons. Dont la mise est tout à fait négligée, dans un désordre extrême. Il est sale et tout dépenaillé. Fig. Visage dépenaillé, visage flétri. Fortune dépenaillée, fortune en désarroi. Ce mot est du langage familier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Leurs grands panaches blancs et noirs, tout brisés et depenaillés de coups [SULLY, dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et un dérivé (penaille) de l'ancien français pene ou pane, drap, étoffe. L'ancien français disait despené, despané, mis en lambeaux. La finale aille, ailler, est presque toujours péjorative. Voy. PENAILLON.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877