dépit, ite

DÉPIT, ITE2

(dé-pi, pi-t') adj.
Qui a du dépit, de la mauvaise humeur.
Nérie honteuse et dépite [LA FONT., Coupe.]
Inusité présentement.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Sachez qu'ele en a fait que mauvaise et despite [, Berte, 54]
    Car poure chose, où qu'ele soit, Est adès boutée et despite [, la Rose, 459]
  • XVIe s.
    S'il advenoit qu'il feust despit, courroussé, fasché ou marry.... [RAB., Garg. I, 7]
    On la peut nommer despite, vindicative, opiniatre et muable [MARG., Nouv. 15]
    Ils sont allez feindre cette sotte image [de la philosophie] triste, querelleuse, despite, mineuse.... [MONT., I, 176]
    Je suis despit de quoy nostre vie s'embesogne toute à cela [ID., I, 193]
    Les Corinthiens furent bien despits de se voir en ceste sorte abusez et mocquez par Icetes [AMYOT, Timol. 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Dépit 1.