dépri

DÉPRI

(dé-pri) s. m.
Terme dont on se servait, en parlant de la remise demandée au seigneur de fief, pour les lods et ventes d'une terre qu'on voulait acquérir. Déclaration que l'on faisait au bureau des aides de l'intention où l'on était de transporter des marchandises pour les vendre.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. DÉPRIER.