dérocher

(Mot repris de dérochât)

DÉROCHER

(dé-ro-ché) v. a.
Terme de fauconnerie. L'oiseau déroche les bêtes à quatre pieds, lorsque, les attaquant, il les force de se précipiter de quelque rocher pour éviter les serres.
Exécuter le dérochage, c'est-à-dire ôter de la surface du métal ce qui reste de la roche.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et li mur se desrochent [s'écroulent], ainz n'i ot mangonel [, Sax. 9]
    Li malvais qui cuidierent le rei servir à gré, E garçuns et putains unt saint Thomas hué Et derochié de torches.... [, Th. le mart. 46]
    Et Semei alad al pendant del munt en costé ; sil mal diseit, sil derochout, et puldre jetout sur els [, Rois, 179]
    Et cil qui lor mains eschapoient, Là où il miex guerir cuidoient, Aux grans faloises desrocoient [, Brut, Ms. f° 4, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et roche ; provenç. derocer, desrocar ; espagn. derrocar ; ital. dirocciare.

dérocher

DÉROCHER. v. tr. Enlever des rochers d'un chenal, du lit d'une rivière, d'un terrain, etc.