désapprendre

désapprendre

v.t.
Sout. Oublier ce que l'on avait appris : Il a désappris le chinois.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

DÉSAPPRENDRE

(dé-za-pren-dr') , je désapprends, tu désapprends, il désapprend, nous désapprenons, vous désapprenez, ils désapprennent ; je désapprenais ; je désappris ; je désapprendrai ; je désapprendrais ; désapprends, désapprenons ; que je désapprenne, que nous désapprenions ; que je désapprisse ; désapprenant ; désappris v. a.
Oublier ce qu'on avait appris.
Antisthène disait que la science la plus difficile était de désapprendre le mal [FÉN., Antisth.]
Absolument. Quand l'écolier se néglige, il désapprend.
Se désapprendre, v. réfl. Être désappris. Une langue étrangère se désapprend vite, si on ne continue à lire ou à parler.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Je puis faire d'un fol un sage, Se je le met en mon servage ; Car nulz n'iert jà si desapris, Se je le preing, ne soit apris De sens, d'onneur, de courtoisie [MACHAULT, p. 18]
  • XVIe s.
    La response d'Antisthenes à celuy qui luy demandoit le meilleur apprentissage : desapprendre le mal [MONT., II, 123]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et apprendre ; provenç. desaprendre, desaprenre, desaprener ; espagn desaprender ; ital. disapprendere.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉSAPPRENDRE. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Dediscere, desaprendre [CHASSANT, Petit vocabul. lat.-français, p. 5]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

désapprendre

DÉSAPPRENDRE. (Il se conjugue comme PRENDRE.) v. tr. Oublier ce qu'on avait appris. Il a désappris ce qu'il savait. Absolument, Cet enfant, bien loin d'apprendre, désapprend tous les jours.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

desapprendre

Desapprendre autruy, et l'enseigner tout au rebours qu'il n'a apprins, Dedocere.

Desapprendre et oublier ce qu'on a apprins, Dediscere.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606