désapprendre

désapprendre

v.t.
Sout. Oublier ce que l'on avait appris : Il a désappris le chinois.

DÉSAPPRENDRE

(dé-za-pren-dr') , je désapprends, tu désapprends, il désapprend, nous désapprenons, vous désapprenez, ils désapprennent ; je désapprenais ; je désappris ; je désapprendrai ; je désapprendrais ; désapprends, désapprenons ; que je désapprenne, que nous désapprenions ; que je désapprisse ; désapprenant ; désappris v. a.
Oublier ce qu'on avait appris.
Antisthène disait que la science la plus difficile était de désapprendre le mal [FÉN., Antisth.]
Absolument. Quand l'écolier se néglige, il désapprend.
Se désapprendre, v. réfl. Être désappris. Une langue étrangère se désapprend vite, si on ne continue à lire ou à parler.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Je puis faire d'un fol un sage, Se je le met en mon servage ; Car nulz n'iert jà si desapris, Se je le preing, ne soit apris De sens, d'onneur, de courtoisie [MACHAULT, p. 18]
  • XVIe s.
    La response d'Antisthenes à celuy qui luy demandoit le meilleur apprentissage : desapprendre le mal [MONT., II, 123]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et apprendre ; provenç. desaprendre, desaprenre, desaprener ; espagn desaprender ; ital. disapprendere.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉSAPPRENDRE. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Dediscere, desaprendre [CHASSANT, Petit vocabul. lat.-français, p. 5]

désapprendre

DÉSAPPRENDRE. (Il se conjugue comme PRENDRE.) v. tr. Oublier ce qu'on avait appris. Il a désappris ce qu'il savait. Absolument, Cet enfant, bien loin d'apprendre, désapprend tous les jours.

desapprendre

Desapprendre autruy, et l'enseigner tout au rebours qu'il n'a apprins, Dedocere.

Desapprendre et oublier ce qu'on a apprins, Dediscere.