désauber

DÉSAUBER1

(dé-zô-bé) v. a.
Ôter la robe blanche que l'on mettait aux catéchumènes le jour de leur baptême.

ÉTYMOLOGIE

  • XIIIe s.
    [Rou après avoir reçu le baptême] à Ruem s'en vint, n'i targa plus ; à grant onour fu receüs ; Al quint jour fu Rou desaubés [PH. MOUSKES, Ms. p. 350, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et aube, vêtement.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. DÉSAUBER. - HIST. Ajoutez :
  • XVe s.
    Pour avoir l'enfant ses cheveuls crespés, quant il sera desobé, lui soit rué du vin blanc sur son chef [, les Évang. des quenouilles, p. 109]

DÉSAUBER2

(dé-zô-bé) v. a.
Ôter les aubes d'un bateau à vapeur qui peut aller à la voile et dont les roues à aubes gênent la marche.

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et aube de moulin.