désenchantement

Recherches associées à désenchantement: affliction, désappointement, désenchantée

désenchantement

n.m.
Fait d'avoir perdu ses illusions : Ce militant a connu des désenchantements déception, déconvenue, désillusion ; espoir
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

désenchantement

(dezɑ̃ʃɑ̃tmɑ̃)
nom masculin
1. objet fait de perdre son charme le désenchantement d'un paysage
2. figuré personne fait de ne plus avoir d'enthousiasme, d'illusions le désenchantement de la société
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

DÉSENCHANTEMENT

(dé-zan-chan-te-man) s. m.
Action de désenchanter. Le désenchantement des palais d'Armide par l'effet d'un charme plus fort.
Fig. Sentiment que fait éprouver la désillusion.
Byron est mort en 1824, à l'heure où les désenchantements et les dégoûts allaient commencer [CHATEAUB., dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Désenchanter.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

désenchantement

DÉSENCHANTEMENT. n. m. État d'une personne qui est désenchantée. Ce fut alors un désenchantement complet.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

désenchantement


DÉSENCHANTEMENT, s. m. DÉSENCHANTER~, v. a. [Dézanchanteman, : 1re é fer. 2e et 3e long, 4e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Désenchanter, rompre l'enchantement, le faire finir. Désenchantement, action de désenchanter. Il est peu usité au propre. — Au figuré, guérir d'une passion. "On aura de la peine à désenchanter ce jeune homme: il est trop épris.
   Rem. Suivant l'Auteur des Réflexions, c'est un terme agréable, dont on se sert sans scrupule. "Il a désenchanté la Cour, et désabusé la Ville. Ce terme pouvait être à la mode dans ce temps-là (vers la fin du siècle passé) Aujourd'hui il est peu usité, et l'on ne se sert guère que de désabuser, dans ce sens de détromper. = Désenchanter, peut pourtant être encore bon dans le style comique ou critique. "Un terrible coup de siflet désenchante l'Auteur, les enthousiastes, et les Comédiens. Ann. Litt. — M. l'Abé De Lille l'a employé dans le sérieux et au propre.
   Et l'esprit inquiet désenchante les yeux.
Là, désabuser ne vaudrait rien. Dailleurs, désenchanter est plus énergique; il fait image.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

désenchantement

nom masculin désenchantement
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

désenchantement

Ernüchterung

désenchantement

ontgoocheling

désenchantement

覺醒

désenchantement

besvikelse

désenchantement

[dezɑ̃ʃɑ̃tmɑ̃] nmdisenchantment
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005