déshabiller

(Mot repris de déshabillez)

déshabiller

v.t.
1. Ôter à qqn ses vêtements : Déshabiller un bébé dévêtir ; habiller, vêtir
2. Enlever l'ornement, le revêtement de ; dégarnir : Déshabiller un fauteuil.
Déshabiller qqn du regard,
le regarder de manière indiscrète, en l'imaginant nu.

se déshabiller

v.pr.
Enlever ses vêtements : Elle s'est déshabillée derrière le paravent se dénuder, se dévêtir ; s'habiller, se vêtir
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

DÉSHABILLER

(dé-za-bi-llé, ll mouillées, et non dé-za-bi-yé) v. a.
Ôter à quelqu'un ses habits. Déshabiller un enfant pour le mettre au lit. Fig. Déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul, remédier à un inconvénient par un inconvénient pareil. Par extension, dépouiller, mettre à la misère.
Seigneurs, banquiers et notaires La feront encor briller ; Puis encor des mousquetaires Viendront la déshabiller [BÉRANG., Frétillon.]
Fig. Déshabiller quelqu'un, mettre ses intentions, ses projets à nu.
V. n. Quitter ses habits. Il a veillé sa femme malade, et n'a pas déshabillé de toute la semaine.
Se déshabiller, v. réfl. Ôter ses habits. Il a été quinze jours sans se déshabiller, sans se mettre au lit. Par extension, changer de vêtements, se dit d'un prêtre qui quitte ses habits sacerdotaux, d'un magistrat, d'un acteur, qui quittent leur costume, et aussi de celui qui quitte son habit de ville pour se mettre plus à son aise. Je vais me déshabiller et je reviens à l'instant.

PROVERBE

    Il ne faut pas se déshabiller avant de se coucher, il ne faut pas se dépouiller de ses biens avant sa mort.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce gentilhomme n'estoit refusé d'estre à son habiller et deshabiller, où toujours il voyoit occasion d'augmenter son affection [MARGUER., Nouv. IV]
    En se deshabillant, il trouva à dire sa chaine [YVER, p. 536]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et habiller ; namurois, disbii.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

déshabiller

DÉSHABILLER. v. tr. Dépouiller quelqu'un des habits dont il est vêtu. Déshabiller un malade pour le mettre au lit. Se déshabiller pour se mettre au bain.

SE DÉSHABILLER se dit particulièrement d'un Ecclésiastique qui quitte ses vêtements sacerdotaux; d'un avocat, d'un magistrat qui quitte sa robe, d'un acteur qui quitte son costume de théâtre, etc. Aller se déshabiller dans la sacristie, au vestiaire, dans sa loge, etc.

Il signifie encore particulièrement Quitter son habit de ville pour se mettre plus à son aise.

DÉSHABILLER signifie figurément Révéler par des propos médisants les défauts, les vices des autres. Déshabiller son prochain.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

deshabiller

Deshabiller, oster l'habit, Vestes exuere.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

déshabiller

verbe déshabiller
1.  Enlever des vêtements.
habiller -littéraire: vêtir.
2.  Laisser à nu.
3.  Enlever des ornements.
4.  Littéraire. Mettre à nu.

déshabiller (se)

verbe pronominal déshabiller (se)
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

déshabiller

ausziehen, entkleidenundress, stripuitkleden, ontkledenהפשיט (הפעיל), ערטל (פיעל), עִרְטֵלتعرىξεντύνωsenvestigidesvestir, desabrigarriisualevetkőzni着物を脱ぐ옷을 벗다despirраздевать, раздетьklä avçıkarmak, giysi, soymak脱衣spogliare, svestire (dezabije)
verbe transitif
1. enlever les vêtements de déshabiller un nourrisson
2. figuré regarder avec insistance
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

déshabiller

[dezabije] vt → to undress [dezabije] vpr/réfl → to undress
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005