déshonneur

(Mot repris de déshonneurs)
Recherches associées à déshonneurs: déshonorer, indignité

déshonneur

n.m.
État d'une personne déshonorée ; déconsidération, opprobre : Le déshonneur d'un militaire dégradé flétrissure ; honneur

DÉSHONNEUR

(dé-zo-neur) s. m.
Perte de l'honneur, de la considération.
Couvrir le déshonneur de sa famille [PATRU, Plaidoyer 11, dans RICHELET]
Mourant sans déshonneur, je mourrai sans regret [CORN., Cid, II, 9]
.... Qui veut tout pouvoir doit oser tout enfreindre, Fuir comme un déshonneur la vertu qui le perd [ID., Pomp. I, 1]
En mon seul déshonneur bornait tous ses désirs [ROTR., Vencesl. II, 1]
Le déshonneur d'un nom à qui le mien s'allie [RAC., Iphig. III, 3]
Je trouve qu'on pourrait rechercher leur tendresse Sans se faire déshonneur [MOL., Psyché, I, 1]
Bien loin de tenir à déshonneur de réformer un jugement [PASCAL, Prov. 18]
[Les femmes de l'Occident] Libres sans déshonneur et sages sans contrainte [VOLT., Zaïre, I, 1]
Le déshonneur est dans l'opinion des hommes, l'innocence est en nous [DIDEROT, Règne de Claude et Néron, I, § 75]
C'est ainsi que, suivant le conseil d'un des plus grands hommes de l'antiquité, il ne considéra ni la fausse gloire ni le faux déshonneur, et que ni les louanges ni les murmures ne purent jamais le détourner de son devoir [FLÉCH., Lamoignon.]
Prier quelqu'un de son déshonneur, solliciter de lui ce qui pourrait le déshonorer ; et, figurément, lui demander ce qui lui déplaît. Demander de l'argent à un avare, c'est le prier de son déshonneur. Ne pas faire déshonneur, se dit, dans un sens adouci, pour exprimer quelque honneur qui reviendra. Cet élève ne fera pas déshonneur à son maître. Ce jardin ne fait pas déshonneur au jardinier.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Sur un somier [bête de somme] [ils] l'ont mis à deshonor [, Ch. de Rol. CXXXV]
  • XIIe s.
    Mon parastre [il] est, [je] ne voil qu'ait désenor [, Ronc. p. 44]
    En lui [elle] [il y] a tant de vigor Qu'el hee sa deshenor [, Couci, I]
    Ne jo ne quier al rei ne mal ne deshonur ; N'a homme en tut le siecle qui plus desirt s'onur [, Th. le mart. 37]
  • XIIIe s.
    Lors [ils] regretent lur bon segnur Cui il firent la deshonur [MARIE, t. II, p. 149]
    Il n'i porent trover pais en nule maniere que ce ne fust à lor destruction et à lor deshouneur [, Chron. de Rains, 121]
    À desenor muert à bon droit Qui n'aime livre ne ne croit [, Ren. 39]
  • XIVe s.
    Se l'en fait à un homme honneur ou deshonneur [ORESME, Eth. 22]
  • XVe s.
    En nul vilain cas qui pust tourner à la deshonneur de li et de son mari [FROISS., I, I, 192]
  • XVIe s.
    Avecques l'exercice continuel on le peut reduire en disposition d'aprendre assez de civilité, pour ne faire deshonneur à ses parens [LANOUE, 112]
    À la fin on reputoit à deshonneur d'avoir peu contribué [ID., 826]
    Là il se fait un blaspheme et deshonneur intolerable à JesusChrist [CALVIN, Instit. 1149]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et honneur ; provenç. deshonor, desonor ; espagn. deshonor ; ital. disonore. Dans l'ancienne langue deshoneur est, comme honneur, du féminin.

déshonneur

DÉSHONNEUR. n. m. Perte de l'honneur. C'est un déshonneur pour eux. Imputer à déshonneur. Vous pouvez répondre de lui, il ne sera point un déshonneur pour vous, il ne vous fera point déshonneur. Souffrirons-nous ce déshonneur?

deshonneur

Deshonneur, Macula Dedecus, Dehonestamentum.

Avec tres-grand deshonneur, Cum probro, Cum fama pessima.

Estre à deshonneur, In probro esse.

Estre cause de deshonneur, et qu'on die quelque outrage à un autre, Opprobrio esse.

Ceux qui font deshonneur à la Cour, Propudia aulae. B.

C'est deshonneur, Ignominiae est.

C'est deshonneur et reproche Dedecus habetur opprobriumque.

Ce te sera grand deshonneur, Magno tibi probro futura est ea res.

C'est le deshonneur de la chose publique, Hoc pertinet ad contumeliam maiestatis publicae. B.

C'est deshonneur à toy de l'avoir fait, Indignus qui ea faceres.

Encourir grand deshonneur, Incurrere in dedecora.

Faire deshonneur à la Repub. Dedecus Reipub. imprimere, Dedecori esse.

Faire deshonneur à sa maison, Deformare genus et fortunam honestam.

Recevoir deshonneur, Concipere dedecus.

Garder aucun de tomber en deshonneur, Auertere quempiam ab infamia.

Reparer le deshonneur qu'on a fait à aucun, Infamiam sarcire.

Femme qui craint deshonneur, Pudentissima mulier. B.

Synonymes et Contraires

déshonneur

nom masculin déshonneur
Traductions

déshonneur

dishonour, disgrace, dishonorבושה (נ) [בוש], בשנה (נ), חרפה (נ), כלימה (נ), נבזות (נ), קלקלה (נ), בּוּשָׁה, חֶרְפָּה, כְּלִמָּהoneer, ontering, schandedisonore (dezɔnœʀ)
nom masculin
honte

déshonneur

[dezɔnœʀ] nmdishonour (Grande-Bretagne), dishonor (USA), disgrace