dételer

(Mot repris de détellent)

dételer

v.t.
Détacher des animaux de trait d'une voiture ou d'une machine agricole : Dételer des chevaux atteler
v.i.
Fam. Cesser une activité ; s'arrêter de travailler.

dételer

(detəle)
verbe transitif
atteler détacher un animal dételer des chevaux

dételer


verbe intransitif
figuré s'arrêter de faire qqch, cesser une activité travailler sans dételer

DÉTELER

(dé-te-lé, L'l se double quand la syllabe qui suit est muette : je dételle, je détellerai) v. a.
Détacher l'attelage de la charrue, de la voiture. Dételer des bœufs. Dételer un équipage. Absolument. Dételez.
C'est ici l'hôtellerie où pour toujours le charretier a dételé, et où le paria repose [BERN. DE ST-P., Chaum. ind.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ils firent desteler les chevaux et les chasserent dedans la porte [FROISS., I, I, 156]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et un radical pour lequel il faut voir ATTELER ; Berry, desâteler. L'ancien français avait un verbe desteler, qui paraît plutôt une forme de détaler que de dételer : XIVe s.
    Le renc des Champenois destele [s'avance] Contre Flamens, lances baissiées [G. GUIART, Ms. f° 124, dans LACURNE]
    Une grant route [troupe] de deables Qui par devant lui destela [détala] [, ib. f° 145]
    Puisqu'ils auront amené et deschargé ou destelé les bleds, farines ou autres grains [, Ordonn. des rois de France, t. II, p. 354]

dételer

DÉTELER. (Je dételle; nous dételons.) v. tr. Détacher une bête de trait d'une voiture, d'une charrue à laquelle elle était attelée. Un cocher qui dételle ses chevaux. Un laboureur qui dételle ses boeufs. Absolument, Dételez. Il n'a pas encore dételé. Par extension, Dételer une voiture.

Figurément et familièrement, Sans dételer se dit de Quelqu'un qui se livre à une occupation pendant un temps plus ou moins long sans interruption. Il a travaillé toute la journée sans dételer.

dételer


DÉTELER, v. a. et n. [1re é fer. 2e e muet devant la syllabe masc. Je dételais, il détela, etc. è moyen devant l'e muet: il dételle ou détèle; détellera ou détèlera, etc.] Détacher des chevaux, etc. qui étaient attelés. "Cocher qui dételle ses chevaux; Laboureur, qui détèle ses boeufs. — V. n. sans régime; Dételez! Il détela: il n' a pas encôre dételé.

Traductions

dételer

loshaken

dételer

staccare

dételer

[det(ə)le]
vt [+ cheval] → to unharness; [+ voiture, wagon] → to unhitch
vi (fig) (= s'arrêter) → to knock off, to knock off work