dévouer

(Mot repris de dévouerais)

se dévouer

v.pr. [ lat. devovere, consacrer ]
1. Se consacrer entièrement à qqn, à qqch : Elle s'est toujours dévouée à sa mère se sacrifier se vouer
2. Se charger d'une tâche pénible, difficile ou peu enthousiasmante : Il s'est dévoué pour lui annoncer la mauvaise nouvelle se sacrifier

DÉVOUER

(dé-vou-é) v. a.
Consacrer par un vœu.
Sénatus-consulte par lequel on dévouait aux Dieux infernaux quiconque passerait le Rubicon [MONTESQ., Rom. 11]
Je dévoue à l'exil ta tête criminelle [C. DELAV., Paria, IV, 6]
Par imprécation. Dévouer quelqu'un à la haine, à l'exécration publique, appeler sur lui la haine, l'exécration. Dévouer sa tête, s'exposer résolûment aux menaces, aux périls.
Pendant cinq ans il dévoua sa tête aux fureurs civiles [BOSSUET, le Tellier.]
Ce moment vous dévoue à leur haine fatale [VOLT., Oreste, III, 2]
À vos persécuteurs j'ai dévoué ma tête [LEMERC., Frédég. et Bruneh. IV, 3]
Immoler en sacrifice.
Un loup quelque peu clerc prouva par sa harangue Qu'il fallait dévouer ce maudit animal, Ce pelé, ce ga leux, d'où venait tout le mal [LA FONT., Fabl. VII, 1]
Par extension, consacrer au service de.... pa. zèle, amour ou un motif quelconque.
Vous lui dévouez vos personnes, et lui il se livre tout entier à vous [BOURDAL., Exhort. Renouvel. des vœux, t. I, p. 251]
Se dévouer, v. réfl. Se consacrer par un vœu. Se dévouer à la vie monastique.
Je me dévoue à ces dieux immortels [RAC., Brit. V, 8]
Fig.
Lâche qui se dévoue aux amours de Tullie [VOLT., Catil. II, 1]
Se sacrifier par humanité, par patriotisme, par un motif quelconque.
Codrus se dévoua à la mort pour le salut de son peuple [BOSSUET, Hist. I, 5]
[Elle] Me vit, en reprenant cette place rendue, à mille coups mortels contre eux me dévouer [RAC., Mithr. I, 1]
Achille fait ranger autour de votre fille Tous ses amis pour lui prêts à se dévouer [ID., Iphig. V, 5]
Il se dévoua pour son peuple dans une bataille [FÉN., Tél. XI]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et vouer.

dévouer

DÉVOUER. v. tr. Vouer, livrer sans réserve. Il a dévoué ses enfants au service de la patrie. Se dévouer à ses amis, à sa patrie, au bien public. Se dévouer au service, aux volontés de quelqu'un. C'est un homme dévoué, l'ami le plus dévoué.

Être dévoué à quelqu'un, Être disposé à tout faire pour lui être utile ou agréable. Cet homme m'est tout à fait dévoué. On l'emploie quelquefois par exagération pour exprimer une Simple disposition à obliger. Disposez de moi comme il vous plaira, je vous suis tout dévoué.

Par exagération, Je suis votre dévoué serviteur, Formule de politesse par laquelle on termine souvent les lettres adressées à des égaux ou même à des inférieurs. On termine aussi quelquefois par la formule, Votre dévoué, votre très dévoué, votre bien dévoué, mais seulement lorsqu'on écrit à une personne avec laquelle on vit un peu familièrement.

SE DÉVOUER signifie particulièrement S'exposer à un grand péril, ou Se livrer à une mort certaine, par attachement pour quelqu'un, par humanité, par patriotisme, ou Se sacrifier à autrui, à une idée, à un sentiment, etc. Il se dévoua généreusement pour le sauver. Le Fils de Dieu voulut se dévouer pour nous. Se dévouer pour son pays, pour le salut, pour la gloire de sa patrie. S'il faut une victime, je me dévoue.

Synonymes et Contraires

dévouer (se)

verbe pronominal dévouer (se)
1.  Se consacrer entièrement à.
2.  Se charger d'une tâche.
Traductions

dévouer

toewijdendevote (sədevwe)
verbe pronominal
accepter de faire une chose pénible