dévoyé, ée

DÉVOYÉ, ÉE

(dé-vo-ié, iée, ou dé-voi-ié, iée) part. passé.
Mis hors du bon chemin. Dévoyé par son guide. Terme de marine. Couples dévoyés, couples qui ne sont pas parallèles au couple de levée.
Fig. Entraîné dans l'erreur.
Erreur.... Que ces clercs dévoyés forment en leur cervelle [RÉGNIER, Sat. IX]
En ce lieu où l'Église appelle ses enfants dévoyés [BOSSUET, Égl. 3]
Substantivement. Ramener les dévoyés, ramener ceux qui ne sont pas dans la voie du salut.
Priez pour l'Église et pour les dévoyés [BOSSUET, Lettr. abb. 264]
Dévoyé, qui a le dévoiement.
Destin soupa fort sobrement, et Mlle de la Rappinière, tant qu'elle en fut dévoyée [SCARRON, Rom. com. I, 4]