deleatur

(Mot repris de deleaturs)

deleatur

[ deleatyr] n.m. inv. [ mot lat. signif. « qu'il soit détruit » ]
Signe de correction typographique (deleat) indiquant une suppression à effectuer.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

DELEATUR

(dé-lé-a-tur) s. m.
Signe indiquant, dans la correction des épreuves, le retranchement des lettres, des mots ou des lignes. Au plur. Des deleatur.

ÉTYMOLOGIE

    3e personne, présent passif du subjonctif du verbe latin delere : mot à mot, qu'il soit effacé ; de de, et leo, d'où linio, j'oins (voy. LINIMENT). Cependant quelques étymologistes rattachent ce mot au grec détruire (voy. DÉLÉTÈRE) ; ce qui n'est pas soutenable.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

deleatur

DELEATUR. n. m. T. d'Imprimerie emprunté du latin où il signifie Qu'il soit effacé. Signe par lequel on indique, dans la correction des épreuves, les lettres, les mots ou les lignes à retrancher. Mettre dans la marge un deleatur. Ces deleatur n'ont pas été exécutés.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5