démenti

(Mot repris de dementi)

démenti

n.m.
Action de démentir ; déclaration par laquelle on dément : Le ministère a publié un démenti confirmation dénégation, réfutation

DÉMENTI2

(dé-man-ti) s. m.
Paroles par lesquelles on dément ce qu'un autre a avancé. Donner, recevoir un démenti.
J'en recevrai peut-être un honteux démenti [CORN., Agésil. III, 4]
Il y eut dans ce repas une jolie querelle sur un rien ; un démenti se fit entendre [SÉV., Lett. 16 juin 1671]
Il donne le démenti à son maître [BOSSUET, Pierre, 1]
L'accusateur [devant la justice féodale] commençait par déclarer devant le juge qu'un tel avait commis une telle action ; et celui-ci répondait qu'il en avait menti ; sur cela, le juge ordonnait le duel ; la maxime s'établit que, lorsqu'on avait reçu un démenti, il fallait se battre [MONTESQ., Esp. XXVIII, 20]
Par extension. Donner le démenti, contredire des assertions.
Donne le démenti aux impostures du poëte [HAMILT., Gramm. 9]
Il se propose des observations d'histoire naturelle qui pourraient bien donner le démenti à Moïse [D'ALEMBERT, Lett. au roi de Prusse, 30 juin 1764]
Il se dit aussi des choses. Ces faits donnent un démenti à votre assertion.
Familièrement. En avoir le démenti, éprouver le désagrément de ne pas réussir en une chose.
Nous en pourrons tous deux avoir le démenti [CORN., Pulch. II, 2]
J'y suis trop engagé pour en avoir le démenti [MOL., Sicil. 5]
Se mettre en état de n'en avoir point le démenti [HAMILT., Gramm. 3]
Le marquis vient, il faut m'assurer un parti Et, je n'en prétends pas avoir le démenti [REGNARD, le Joueur, IV, 5]
Les choses étaient trop avancées pour qu'on voulût en avoir le démenti [J. J. ROUSS., Conf. II]

PROVERBE

  • Un démenti vaut un soufflet, c'est-à-dire un démenti est un outrage assez grave pour que celui qui le donne s'expose à recevoir un soufflet.
    Un démenti mérite un soufflet ; nous savons tes ruses [HAUTEROCHE, Cocher, sc. 19]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un homme qui se venge de son ennemi et le tue pour un dementir en est estimé plus gentil compagnon [MARG., Nouv. XLIII]
    Celles là condamnent un dementi souffert, celles icy un dementi revenché [MONT., I, 119]
    Quant aux divers usages de nos desmentirs, et les loix de nostre honneur en cela [ID., III, 79]
    Les injures legeres ne se repousseront avecques la dementie, d'autant que ceste parole est maintenant trop odieuse, ains avecques une negation plus douce, à laquelle on ne pourra respondre avecques la dementie [LANOUE, 258]
    À ceste heure une parole de neant, ou dite en jeu, attirera un dementir [ID., 247]
    Le pauvre diable s'en alla sans un liard et avec le desmenti [D'AUB., Faen. III, 6]
    Luy disant, qu'il allast vomir ses desmenteries ailleurs [CARL., IX, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Démenti 1.

démenti

DÉMENTI. n. m. Action de nier la véracité de ce que quelqu'un a affirmé. Donner, infliger un démenti à quelqu'un. Recevoir un démenti. S'exposer à un démenti.

Il se dit aussi des Choses qui se trouvent contraires à une assertion, à une conjecture, etc. Ces faits donnent un démenti formel à votre assertion, à ceux qui prétendent que...

Il signifie au figuré, dans le langage familier, Désagrément qu'on éprouve en échouant dans une entreprise, dans une tentative dont on avait le succès à coeur. Il a entrepris cela, et je crois qu'il en aura le démenti. Je n'en aurai pas, je ne veux pas en avoir le démenti.

démenti


DÉMENTI, s. m. DÉMENTIR, v. act. [Démanti; 1re é fer. 2e lon.] Démentir, c'est dire à quelqu'un qu'il a menti. Démenti est donc une parole par laquelle on dit à un homme qu'il en a menti. "Il l'a démenti, il lui a doné un démenti. — En avoir le démenti, c'est avoir l'afront de ne pas réussir.
   Démentir est beau au figuré, apliqué aux chôses. "C'est une chôse que l'expérience dément tous les jours. "Sa conduite dément sa naissance.
   Son Livre, en paroissant, dément tous ses flateurs.
       Boil.
"Jamais ce grand Prince ne s'est démenti, ne s'est relâché de ses devoirs. "Ce discours se soutient d'un bout à l'aûtre et ne se dément point. — Se démentir, se dit aussi des bâtimens, des ouvrages de menuiserie, de la charpente, etc. Cette murâille comence à se démentir. "Cette cloison, ce lambris se dément.

Synonymes et Contraires

démenti

nom masculin démenti
Traductions

démenti

הכחשה (נ), הפרכה (נ), מוכחש (ת), מופרך (ת), סתור (ת), סתירה (נ), פרכה (נ), הַכְחָשָׁה, הַפְרָכָה, סְתִירָה, מֻפְרָךְ, מֻכְחָשׁDementiαποποίησηdenialsmentita (demɑ̃ti)
nom masculin
fait de dire que qqch n'est pas vrai

démenti

[demɑ̃ti] nm
(déclaration)denial
opposer un démenti à qch → to deny sth
(par les faits) représenter un démenti à qch → to belie sth