depuis


Recherches associées à depuis: depuis que

depuis

prép. [ de de et puis ]
1. Indique le point de départ dans le temps de qqch qui dure encore : Elle fait de la danse depuis l'âge de huit ans. Depuis cet incident, il est sur liste rouge.
2. Indique le point de départ dans l'espace : Je te téléphone depuis le train de
3. Indique le point de départ d'une série (souvent employé avec jusqu'à) : Elle a enseigné dans toutes les classes, depuis la sixième jusqu'à la terminale. Tapis depuis 150 euros à partir de
Depuis lors,
depuis ce temps-là : Il a eu une amende, depuis lors il conduit plus prudemment.
Depuis peu,
il y a peu de temps : Je pratique le piano depuis peu.
adv.
Indique un moment qui sert de point de départ : Ils lui envoient toujours leurs vœux depuis.

depuis que

loc. conj.
Depuis le moment où : Depuis qu'il prend le train, il a le temps de lire.

DEPUIS

(de-pui ; l's se lie : de-pui-z un an)
Prép. marquant un rapport de lieu, l'intervalle d'un point à un autre. La France s'étend depuis les Alpes jusqu'à l'Océan. Fig.
Quelle distance depuis l'instinct d'un Lapon ou d'un nègre jusqu'à l'intelligence d'un Archimède ou d'un Newton ! [MARMONTEL, dans GIRAULT-DUVIVIER]
Depuis marquant un rapport d'ordre, de succession. Je les ai tous vus depuis le premier jusqu'au dernier.
Depuis le prophète jusqu'au prêtre, toutes les actions ne sont que mensonge [SACI, Bible, Jérémie, VIII, 10]
Depuis marquant un rapport de temps. Je vous attendrai depuis cinq heures jusqu'à six.
Depuis le lever du soleil jusques à la nuit, les troupes de Darius ne cessèrent de défiler [VAUGEL., Q. C. liv. III, ch. 2, dans RICHELET]
L'un à l'autre attachés depuis notre naissance [VOLT., Zaïre, II, 2]
Depuis, avec un nom de personne ou un pronom personnel, signifie postérieurement à. Il est venu depuis moi. Depuis quand ? depuis combien de temps ?
Et depuis quand, seigneur, tenez-vous ce langage ? [RAC., Iphig. I, 1]
Quel ornement, madame, étranger en ces lieux ! Depuis quand l'avez-vous ? [ID., ib. II, 3]
Depuis peu, depuis peu de temps. Il est arrivé depuis peu. Depuis lors, depuis ce temps-là. Il se comporta d'une manière inconvenante ; depuis lors on ne l'a pas revu. Humbert dit, dans le Glossaire génevois, que cette locution ne se trouve que dans J. J. Rousseau, de Saussure et les écrivains suisses. En tout cas, c'est une locution commune, rationnelle, et formée comme dès lors.
Adv. Il est parti il y a un an, je ne l'ai pas revu depuis.
Et tu sais que depuis, à chaque occasion, Je suis tombé pour toi dans la profusion [CORN., Cinna, V, 1]
Et depuis, jusqu'ici, chaque jour, ses courriers M'apportent en tribut ses vœux et ses lauriers [ID., Pomp. II, 1]
Depuis, comme à votre heur toute chose conspire, Votre oncle encor vivant vous résigna l'empire [ROTROU, Bélis. V, 5]
Mais qui sait si depuis Je n'ai point en secret partagé vos ennuis ? [RAC., Andr. II, 2]
Il me fallut depuis gémir de votre absence [VOLT., Zaïre, II, 2]
Depuis que, loc. conj. suivie de l'indicatif, depuis le temps où...
Depuis qu'elle [Rome] se voit la maîtresse du monde, Depuis que la richesse entre ses murs abonde [CORN., Cinna, II, 1]
Depuis que le Seigneur m'a reçu dans son temple [RAC., Athal. IV, 1]
Depuis que je suis né, j'ai vu la calomnie.... [VOLT., Tancr. II, 3]
Non, depuis qu'en ces lieux mon âme fut vaincue, Depuis que ma fierté fut ainsi confondue.... [ID., Orphel. II, 6]
Depuis, dans le même sens, avec l'infinitif.
Depuis avoir connu feu M. votre père, j'ai voyagé par tout le monde [MOL., Bourg. gentilh. IV, 5]
Villacerf ne remit pas le pied à la cour depuis s'être démis des bâtiments [SAINT-SIMON, 70, 158]
Cette tournure, quoique peu usitée présentement, mérite d'être employée.
Depuis que, dans le sens de dès là que, dès lors que, lorsque.
Il n'est rien qui ne cède à l'ardeur de régner ; Et, depuis qu'une fois elle nous inquiète, La nature est aveugle et la vertu muette [CORN., Nicom. II, 1]
Les rois ne sont plus rois depuis que leur puissance Laisse à la calomnie opprimer l'innocence [ROTROU, Bélis. V, 5]
Mais depuis qu'une vie est tombée en tes mains, ô mort, pour la ravir tous nos efforts sont vains [ID., Antig. V, 8]
Voltaire, dans ses notes sur le Menteur de Corneille, a condamné cette tournure. De fait elle a cessé d'être en usage.

REMARQUE

  • 1. Du depuis est une locution qui est tout à fait tombée en désuétude, et hors du bon usage. On la trouve dans des auteurs de la première moitié du XVIIe siècle :
    Je craignais tous ces traits que j'ai sus du depuis [RÉGNIER, Élég. 3]
    Le cardinal avait témoigné une douleur sensible de l'injustice qu'il m'avait faite et qu'il avait clairement reconnue du depuis [RETZ, II, 166]
  • 2. Dans depuis que, la locution complète est depuis ce que, comme on peut le voir à l'historique.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    [La ville] Fut Namur apelée depuis communaument [, Berte, IX]
    Despuis en fut la vile assez plus asservie [, ib. LX]
    Despuis qu'ele ot de vous la nouvele escoutée [, ib. LXXXII]
    Signor, moult se dementoit Floire, Despuis qu'il revint de Montoire [, Fl. et Bl. 793]
  • XIVe s.
    Depuis ce qu'ils estoient couchiés [, Ménagier, I, 6]
  • XVe s.
    La roine d'Angleterre et son fils en aima depuis le chevalier et la dame à toujours [FROISS., I, I, 12]
  • XVIe s.
    Depuis qu'Adam fust tempté de vipere, Conceu ne fut sans peché creature [J. MAROT, V, 334]
    Ceux qui nient que Jesus-Christ ait esté fils de Dieu que depuis avoir vestu nostre chair, ne font que caviller malicieusement [CALV., Instit. 374]
    Depuis au disner jusques au souper, une larme n'attendant l'aultre, elle ne cessa de me prescher [MARG., Lettre 20]
    Depuis mercredy Madame s'est trouvée beaulcoup plus mal qu'elle n'avoit esté despuis qu'elle a commencé à se lever [ID., ib. 40]
    Ces parolles achevées, s'escarta de la compaignie ; depuys, ne feut possible tyrer de luy mot quelconque [RAB., Pant. III, 45]
    Pasquil ha faict depuys nagueres ung chansonnet auquel il dict.... [ID., Ép. 13]
    Depuis qu'on est planté en butte aux canonades.... [MONT., I, 49]
    Il ne veit oncques ce discours, depuis qu'il luy eschappa [ID., I, 206]
    Depuis le jour que je le perdis [ID., I, 219]
    Il souffroit la mesme passion en son cueur, que Themistocles longtemps depuis [après] souffrit [AMYOT, Thésée, 8]
    Au reste depuis [après] la mort de son pere Aegeus, il entreprit une chose grande à merveille [ID., ib. 28]
    À Sparte, depuis que l'enfant estoit né, le pere n'en estoit plus le maistre [ID., Lyc. 32]
    Et se feit porter depuis la cour du roy jusques à la coste de la mer Mediterrane [ID., Pélop. 56]
    Aussi n'estoit-il point cholere, ny prompt à se courroucer ; mais depuis qu'une fois il l'estoit, on avoit beaucoup affaire à le rappaiser [ID., Cat. d'Utiq. 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et puis ; Berry, dépeus, dépuye, dépuire ; bourguig. depeu, depô ; wallon, dipeû, dispeû, dispôie ; provenç. despuois, depueis, depos ; anc. catal. depus, depuys ; espagn. despues ; portug. depois ; ital. dopo.

depuis

DEPUIS. prép. de temps. À partir de. Je vous attendrai depuis cinq heures jusqu'à six. Je ne l'ai point vu depuis son retour, depuis un temps infini, depuis longtemps.

Depuis peu, Depuis peu de temps. Depuis quand? Depuis quel temps?

Il s'emploie aussi absolument comme adverbe avec le sens de À partir de tel temps. Depuis, je n'en ai plus entendu parler. Tous les auteurs qui ont écrit depuis. Qu'est-il arrivé depuis? Il est arrivé depuis peu de temps.

DEPUIS QUE, loc. conj. À partir du moment où. Depuis que vous êtes parti. Depuis que je ne l'ai vu. Depuis que je vous ai vu.

Il peut aussi indiquer un rapport de lieu ou de rang. La France s'étend, de l'est à l'ouest, depuis le Rhin jusqu'à l'Océan. Je les ai tous vus, depuis le premier jusqu'au dernier. Tous les auteurs qui ont écrit sur cette matière depuis Aristote.

depuis

Depuis, Cherchez Puis.

depuis


DEPUIS, prép. [De-pui, devant une voyelle, depuiz: 1re e muet.] I. C'est une prép. ou de temps: depuis la création du monde; ou de lieu: depuis le Levant jusqu'au couchant; ou d'ordre: depuis le plus grand jusqu'au plus petit. — Remarquez pourtant que depuis n'est préposition de lieu, que lorsqu'il est relatif à jusque. Quelques-uns disent, depuis ici, depuis là, depuis cet endroit, etc. pour dire, d'ici, de là, de cet endroit. Cette faûte est comune en Franche-Comté. — On y dit aussi depuis moi, depuis lui, pour dire, depuis que j'ai quité, ou qu'il a quité ce pays, ce séjour. Un Comtois, âgé de 50 ans, au moins, disait à une jeune Dame: "Depuis moi, combien avez-vous eu d'enfans? Il voulait dire, depuis mon départ de cette ville: mais on voit que cette expression est ridicule. — Il y a des exemples, dans les meilleurs Auteurs, de depuis, régissant les persones, mais il y est mieux employé. "Mon Médecin s' en est allé aujourd'hui: il reviendra, car il aime la bonne companie; et depuis Madame de Noailles, il ne s'est pas trouvé à telle fête. Sév. "Comme depuis mon inconûe, je voyois la première sans plaisir, je la perdois sans regret. Créb. "Gustave remonta sur le Trône: la Suède, depuis lui, fut Luthérienne. Hénault. — "D'aûtres, depuis lui, ont avancé la même proposition. D'Avr. "D' aûtres Écrivains, depuis lui, se sont éforcés de déprécier ces mêmes Auteurs. Sabat. Trois Siècles, etc. Remarquez sur ces deux derniers exemples, que le verbe sous-entendu est le même que celui qui est exprimé. Depuis lui, c. à. d. depuis qu'il a avancé, qu'il a déprécié, d'aûtres ont avancé, ont déprécié. Or, cette diférence ou cette conformité entre le verbe sous-entendu et le verbe exprimé, fait que quelques-unes de ces expressions choquent ou embarrassent, et que les aûtres ne choquent ou n'embarrassent pas.
   II. Depuis, ne régit point les verbes à l'infinitif, mais la conjonct. que et l'indicatif. " * Depuis être arrivé, j'ai fait bien des chôses; dites: depuis que je suis arrivé. "Il y a bien loin depuis avoir permission de vendre sa charge jusqu'à avoir trouvé un Marchand. Sév. = Ces deux régimes de depuis et de jusque, sont tout au plus bons dans la liberté de la conversation.
   Depuis que, ne doit jamais se mettre devant le prétérit antérieur. "Depuis que nous vous eumes quittés, est mal dit: il faut dire, après que nous vous eumes quittés. On ne doit mettre depuis que, que devant le présent et le prétérit. Regn. "Depuis que j'ûse de régime, je me porte mieux. "Depuis que vous me l'avez recomandé, j'y ai fait atention. Voy. JUSQUE.
   III. Depuis est aussi adverbe, sans régime. Il se place, ou après, ou devant le verbe, ou même à la tête de la phrâse. "Les Carthaginois ne cessèrent depuis de faire de mauvais desseins. Boss. "Je n'ai pas entendu parler depuis de ce que nous croyons qui a causé tous mes maux. Sév. "Du Guay-Trouin, de simple Armateur devenu Chef d'Escadre, et depuis Lieutenant-Général. Thomas. "C'étoient là ses anciènes digues. Depuis, elle s'en est fait d'aûtres. Servan, Disc. sur les Moeurs. "Je ne regrettois rien, quand je vous ai conu; depuis, je sens que je me livre à la douceur de votre comerce. Marm. — Mais il ne doit pas se mettre entre l'auxil. et le partic. *"Les dommages que le feu a depuis faits. Gaffarel, cité par Le Gendre. Dites, a faits depuis. — Dans ces temps composés, il ne ferait pas bien non plus, placé devant le verbe: que le feu depuis a faits; il doit être toujours placé après.
   On dit aussi adverb. depuis peu, pour dire, depuis peu de temps; et depuis quand, pour dire, depuis quel temps?
   IV. On s'est obstiné long-temps à dire du depuis. "Il n'y a point de terme dans la Langue, dit Vaugelas, qui se soit tant opiniâtré pour s'établir, et qui ait été tant rebuté que celui-là. Il faut toujours dire depuis, et jamais du depuis. Vaug. Th. Corneille, L. T. — Cependant, Rousseau le Poète et Montesquieu l' ont encôre employé; mais tout grands Écrivains qu'ils sont, il ne faut pas les imiter en cela.
   Faunes cornus vers leurs troncs s'envolèrent,
   Et du depuis n'ont osé se montrer.
       Rouss.
"Lorsqu'Auguste eut conquis l'Égypte, il aporta à Rome le trésor des Ptolomées. Cela y fit, à-peu-près, la même révolution, que la conquête des Indes a fait du depuis en Europe. Montesq. Retranchez du dans ces deux exemples.

Synonymes et Contraires

depuis

préposition depuis
En partant de ce moment.
Traductions

depuis

(dəpɥi)
préposition
1. à partir de depuis la naissance de mon fils
2. pendant et jusqu'à maintenant Il n'a rien mangé depuis trois jours.
3. indique la provenance Il est venu depuis Lyon.

depuis

since, from, all along, for, since thensinds, sedert, vanaf, metingangvan, al, sinds [tijdsduur], van(af) [plaats, vanaf [tijdstip], volgorde], van ... af, met ingang van, sindsdienמאז (מ יחס), מן (מ יחס), מֵאָזsedert, vanafdes quesidenseit, ab, seitdemekdedesde, desde entoncesalkaen, lähtien, jostakin lähtien, sen jälkeenazótadarida, da alloraa, ab, absdesde, a partir de, desde entãoatunci, când, de, laalltifrån, efter, sedan, sedan dessberi, den beri, o zamandan beriαπό, αφότου, έκτοτεمُنْذُod, od té dobyod, otada・・・以来, その時以来... 이후에, 그 이래fra, sidenod, odtądсจากนั้นมา, ตั้งแต่từ, từ đó此后, 自…以来
adverbe
entre le moment dont on parle et maintenant Il n'est pas venu depuis.

depuis

[dəpɥi]
prép
(point de départ dans le temps) → since
Il habite Paris depuis 1993 → He has been living in Paris since 1993.
Il habite Paris depuis l'an dernier → He has been living in Paris since last year.
Il a plu tous les jours depuis qu'elle est arrivée → It's rained every day since she arrived.
depuis quand? → since when?
depuis lors → since then
depuis que → since
depuis qu'il m'a dit ça → since he said that to me
(temps écoulé) → for
Il habite Paris depuis 5 ans → He has been living in Paris for 5 years.
Je le connais depuis 3 ans → I've known him for 3 years.
Depuis combien de temps est-ce que vous le connaissez? → How long have you known him?
Depuis combien de temps êtes-vous ici? → How long have you been here?
(lieu)
Il pleut depuis Metz → It's been raining since Metz.
Elle a téléphoné depuis Valence → She rang from Valence.
(série) → from
depuis les plus petits jusqu'aux plus grands → from the youngest to the oldest
adv (temps) → since, since then
Je ne lui ai pas parlé depuis → I haven't spoken to him since., I haven't spoken to him since then.