désertion

(Mot repris de desertion)

désertion

n.f.
1. Fait pour un militaire de déserter.
2. Action d'abandonner ses fonctions, de renier une cause : L'absence du maire en cette occasion passe pour une désertion défection
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

désertion

(dezɛʀsjɔ̃)
nom féminin
1. soldat fait de quitter l'armée sans permission être puni pour désertion
2. lieu fait d'abandonner un endroit la désertion des banlieues
3. figuré fait de renoncer à une cause, à une fonction, etc. la désertion d'un homme politique
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

DÉSERTION

(dé-zèr-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Action de délaisser, d'abandonner.
Vous m'aviez promis de me soutenir, et vous m'avez abandonné ; quelle désertion ! Je vais tourner mes recherches vers un pays étranger, vers une autre littérature ; cependant ce n'est pas une désertion timide de mon sujet qui me conduit en Angleterre [VILLEMAIN, Littér. franç. Tabl. du XVIIIe siècle, 2e partie, 2e leçon.]
Particulièrement, en termes de droit militaire, action de déserter, de quitter son corps sans permission. Désertion à l'intérieur. Désertion à l'ennemi.
Changement de parti. Après les révolutions, les désertions sont fréquentes.
Ancien terme de palais. L'inconstance ou la négligence, qui empêche de relever un appel, au terme prescrit. Désertion d'un héritage, conduite d'un propriétaire négligent qui laisse un héritage en friche.
Dépopulation. Vieilli en ce sens.
Nous supposons que la lieue carrée contient plus de 550 personnes, mais nous ne croyons pas qu'il faille étendre le nombre au delà quant à présent, à cause des mortalités et des grandes désertions arrivées dans le royaume [VAUBAN, Dîme, p. 90]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il vit son ost ainsi renversé, abatu, et mené à telle desercion, il fut si desesperé que luy mesmes se voulut occire de sa propre main [, Triomphe des neuf preux, p. 381, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. desertionem, de deserere (voy. DÉSERT 1).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉSERTION. - HIST. Ajoutez : XVe s.
    Veans la desercion du pont de ladite ville [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 25]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

désertion

DÉSERTION. n. f. Action de déserter, au propre et au figuré. Être coupable de désertion. Le crime de désertion. Désertion à l'ennemi. Désertion à l'intérieur. Nous ne vous pardonnerons pas votre désertion.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

desertion

Desertion de cause, Eremodicium.

Desertion acquise, Eremodicium commissum. B.

L'appelant est tombé en desertion, Appellator appellatione cecidit, et tempore exclusus est. B.

Pourveu que l'appelant ne soit adjourné en desertion d'appel, Nisi prouocatus occupauerit in prouocationis eremodicio. B.

A ce jour eschet la desertion, In eum diem cadit eremodicium. B.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

désertion

nom féminin désertion
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

désertion

desertion

désertion

נטש (ז), עריקה (נ), עריקות (נ), עֲרִיקָה

désertion

desertie, ontrouw, afval

désertion

deserção

désertion

diserzione

désertion

[dezɛʀsjɔ̃] nfdesertion
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005