déshabillé

(Mot repris de deshabille)

déshabillé

n.m.
Vêtement d'intérieur léger porté par les femmes : Un déshabillé en soie négligé

déshabillé

(dezabije)
nom masculin
vêtement léger que les femmes portent chez elles un déshabillé en soie

DÉSHABILLÉ2

(dé-za-bi-llé, ll mouillées, et non dé-za-bi-yé) s. m.
Habillement négligé que les femmes portent dans leur intérieur. Déshabillé du matin.
Elle était avec un déshabillé couleur de rose [BUSSI, dans RICHELET]
Le déshabillé du bain est d'une grande commodité [HAMILT., Gramm. 11]
Dans un galant déshabillé [LESAGE, Gil Blas, VIII, 11]
J'y allais le matin, et elle était en déshabillé [J. J. ROUSS., Conf. V]
Elle parut d'abord à cette cour idolâtre dans les charmes d'un déshabillé simple [MONTESQ., Lett. pers. 141]
Fig. Se montrer, paraître en déshabillé, dans son déshabillé, se montrer tel que l'on est.

ÉTYMOLOGIE

  • Déshabillé 1.

déshabillé

DÉSHABILLÉ. n. m. Vêtement d'intérieur. Il n'est usité qu'en parlant des Femmes. Déshabillé simple, élégant. Déshabillé galant. Déshabillé du matin. Elle était en déshabillé.

Fig., Se montrer, paraître dans son déshabillé, en déshabillé, Se montrer, paraître tel que l'on est, sans artifice.

déshabillé


DÉSHABILLÉ, s. m. DÉSHABILLER, v. a. [Dézabi-glié; 1re et dern. é fer.: mouillez les ll.] Déshabillé, est un habillement, dont les femmes se servent pour garder la chambre. "Les femmes d'aujourd'hui dépensent plus en déshabillés qu'en robes. — Figurément, il est fort à la mode pour exprimer la vie privée et domestique: mais cette métaphôre est tout au plus du style médiocre. "Tel est notre amour pour nos Princes, que leur deshabillé même nous intéresse, et qu'aucun des détails, qui les concernent, ne peut nous être étranger. Moreau. "Ce sont particulièrement les Héros que nous aimons à voir ainsi, en quelque sorte, en déshabillé. Ann. Litt.
   DÉSHABILLER, c'est ôter les habits. Un valet qui déshabille son maître. "Il se déshabille lui-même. — Neutralement: "Il a été trois mois sans déshabiller. Celui-ci n'est que du style familier.
   On dit proverbialement, déshabiller un Saint, pour en habiller un aûtre; Faire du mal aux uns, pour faire du bien aux aûtres; réparer une chôse, qui ne vaudra pas mieux, aux dépens d'une aûtre qui vaut tout autant. Se déshabiller avant que de se coucher, doner ses biens de son vivant. "Lorsque Robert lui demanda (à Guillaume le Conquérant son père) l' exécution de ses engagemens, il n'en tira qu'un refus positif, accompagné de la maxime vulgaire, qu'il ne falloit pas se déshabiller avant l'heure de se mettre au lit. Hist. d'Angl.

Traductions

déshabillé

negligee, undressed

déshabillé

Negligé

déshabillé

[dezabije]
adjundressed
nmnegligée