devant

1. devant

prép. [ de de et avant ]
1. Indique une situation, un lieu qui se trouve en face d'une personne, en avant d'une chose (par opp. à derrière) : Je me suis garé devant le théâtre.
2. Indique l'antériorité dans un ordre ; avant : Il y a deux personnes devant moi.
3. En présence de : N'aborde pas ce sujet devant lui.
4. Face à ; en réaction à : Devant un tel succès, il a fallu prolonger la pièce.
Avoir de l'argent, du temps devant soi,
ne pas avoir épuisé toutes ses ressources, avoir du temps pour faire qqch.
adv.
1. Indique l'antériorité dans l'espace : Ne te mets pas devant !
2. Indique l'antériorité dans une série : Sur la liste, elle est devant.

2. devant

n.m. [ de 1. devant ]
Partie antérieure de qqch : Le devant d'une maison. Ils ont un appartement sur le devant sur la façade
Prendre les devants,
partir avant qqn ; devancer qqn pour l'empêcher d'agir.

de devant

loc. adj.
À l'avant de qqch ; à l'avant du corps : Les roues de devant. Les pattes de devant avant

DEVANT

(de-van ; le t se lie : de-van-t un arbre) prép.
En avant, dans la direction de l'avant, en face. Il se promenait devant la maison. Assis devant le feu. Passer devant quelqu'un. Mettre le siége devant une ville.
Il était d'avis que ce trop fidèle disciple fût fouetté devant la porte du collége par la main du bourreau [PASC., Prov. 6]
Fig.
Les services d'Hipal en ce même moment Lui reviennent devant la vue [LA FONT., Fiancée.]
Un roi sage.... Craint le Seigneur son Dieu, sans cesse a devant lui Ses préceptes.... [RAC., Ath. IV, 2]
Aller devant soi, cheminer sans s'écarter de son chemin ; et fig. Être simple d'esprit.
Alix était fort neuve sur ce point ; Le trop d'esprit ne l'incommodait point.... La pauvre dame allait tout devant elle [LA FONT., Faiseur.]
En présence de, avec cette nuance que les personnes sont supposées nous regarder. Je vous jure devant Dieu. Cela fut dit devant plus de vingt personnes.
La parfaite valeur est de faire, sans témoins, ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde [LA ROCHEFOUCAULD, dans RICHELET]
Un plus noble dessein m'amène devant vous [RAC., Phèd. V, 1]
Je nomme à M. Basnage, M. Basnage lui-même, et je lui demande devant Dieu quel intérêt il peut prendre à excuser, comme il fait, une si noire entreprise [BOSSUET, Déf. Var. 1er disc. § 18]
Vous êtes souples devant les hommes et orgueilleux devant Dieu [BOURDAL., Purific. de la Vierge, Myst. t. II, p. 163]
Tous les cœurs des Romains.... Dans ces solemnités volent devant Titus [VOLT., Brutus, III, 2]
Tâchons de mourir aussi saintement qu'elle ; nous nous reverrons devant Dieu [MARMONTEL, Mém. X]
Être devant Dieu, être mort. Par extension. Devant quelqu'un, à ses yeux, à son esprit.
Un tel abrégé, monseigneur, vous propose un grand spectacle ; vous voyez tous les siècles précédents se développer, pour ainsi dire, en peu d'heures devant vous [BOSSUET, Hist. Dessein général.]
Que peuvent devant vous tous les faibles humains ? [RAC., Iphig. IV, 9]
Quant à Daniel, depuis ce jour-là et dans la suite du temps, il devint grand devant le peuple [SACI, Bible, Daniel, XIII, 64]
Nous sommes tous égaux devant Dieu, mais devant les hommes ce n'est pas de même [MARIVAUX, Pays. parv. t. II, 3e part. p. 37, dans POUGENS]
Ces prêtres ombrageux M'ont dépeint devant vous comme un monstre, un impie [DELAV., Vêpres sicil. III, 2]
Fig. Les gouvernements devant l'opinion publique. Devant la honte qu'il allait encourir, il s'arrêta.
Devant de tels objets l'amour a peu de charmes [VOLT., Tancr. I, 2]
Ces Castillans, autrefois si redoutés, sont aussi petits devant la superstition que des esclaves asiatiques en présence de leur despote [RAYNAL, Hist. phil. VII, 31]
Non, je ne le puis croire, et ma raison tremblante Devant le châtiment recule d'épouvante [DELAV., Vêpr. sicil. III, 1]
Terme de pratique. Cette affaire a été portée devant tel tribunal, elle est soumise à son jugement.
En avant de. Porter quelque chose devant soi.
Je me figure encor sa nourrice éperdue Qui devant les bourreaux s'était jetée en vain [RAC., Ath. I, 2]
Avoir du temps devant soi, avoir du temps de reste pour faire quelque chose. Avoir de l'argent devant soi, avoir une réserve d'argent disponible.
Préposition d'ordre par rapport au lieu, à la place et par opposition à après. C'est mon ancien, il passe devant moi. Fig.
L'intérêt de l'honneur va devant l'amitié [ROTROU, Bélis. IV, 9]
La vie va devant toutes choses [MALH., Traité des bienf. de Sénèque, I, 10]
À vous parler franchement, l'intérêt du directeur va presque toujours devant le salut de celui qui est sous sa direction [ST-ÉVREM., Conv. du P. Canaye.]
Je mettrai désormais ma santé devant toutes choses [SÉV., 261]
Tant que vous mettrez toutes sortes de choses devant votre santé.... [ID., 395]
En France j'ai des parents, à Rome j'ai des amis, et je mets l'amitié bien loin devant la parenté [P. L. COUR., Lett. I, 259]
Préposition d'ordre par rapport au temps et marquant l'antériorité.
Devant cet ouvrage Vous n'en vîtes jamais qui fût digne de vous [MALH., IV, 8]
Le ciel devant les temps avait marqué pour lui Ce trésor amoureux qu'il possède aujourd'hui [ROTROU, Bélis. IV, 2]
Devant ce temps [vingt ans] l'on est enfant [PASC., Sur l'amour.]
Devant toutes choses je lus quatre de vos lettres [SÉV., 166]
Je ne vous dis ici que ce qu'a dit Voiture : L'ami de Mécénas, Horace, dans ses sons, L'avait dit devant lui ; devant eux la nature L'avait fait dire en cent façons [LA FONT., Poésies mêlées, LVIII]
De ce qu'on le faisait lever devant l'aurore [ID., Fabl. VI, 11]
Si les Égyptiens n'ont pas inventé l'agriculture, ni les autres arts que nous voyons devant le déluge [BOSSUET, Hist. III, 3]
Un peu devant sa mort [ID., ib. I, 3]
Ils ajoutaient deux points dignes d'une particulière considération : l'un, que tous les enfants des fidèles étaient sanctifiés, et qu'aucun de ces enfants, qui mouraient devant l'usage de la raison, n'était damné ; l'autre.... [ID., Variat. 14]
Adv. Exprimant un rapport de situation en avant. Courez devant. Mettez cela devant ; moi, je mettrai ceci derrière. Vous alliez devant ; lui allait après. Nos amis sont devant ; allongez le pas, vous les rattraperez. Terme de marine. Être vent devant, se dit d'un navire qui est debout au vent, qui reçoit le vent sur ses voiles en le prenant de devant. Donner vent devant, présenter sa proue au vent par suite d'une manœuvre. Prendre vent devant, présenter sa proue au vent par suite d'un accident. Fig. Cet homme est vent devant, il ne sait quel parti prendre. Terme de vénerie. Un valet de limier met devant, quand il déploie le trait et commence sa quête.
Il exprime un rapport d'antériorité dans le temps, auparavant.
Ses flots.... Sont trouvés par ceux qui les boivent Aussi peu salés que devant [MALH., IV, 5]
Avecques un bon jour amis comme devant [RÉGNIER, Sat. III]
Que si, comme devant, il vous faut encor suivre, J'y consens.... [MOL., l'Étour. V, 3]
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même, Je suis gros Jean comme devant [LA FONT., Fabl. VII, 10]
Le père avait longtemps devant Cette fille légitimée.... [ID., Coupe.]
....La joie que me donne souvent l'avance d'années que j'ai sur vous ; vous savez que je ne suis pas insensible à la tristesse de cet état ; mais je le suis encore moins à la pensée que les premiers vont devant [meurent d'abord], et que vraisemblablement et naturellement je garderai mon rang avec ma chère fille [SÉV., 613]
On s'arrête là [à une époque] pour considérer comme d'un lieu de repos tout ce qui est arrivé devant ou après, et éviter par ce moyen les anachronismes [BOSSUET, Hist. Dessein général.]
Une constance qu'il n'avait jamais connue devant [HAMILT., Gramm. 11]
L'aumônier [de l'Évêque] mangeait devant, à la table du maître d'hôtel [SAINT-SIMON, 32, 120]
Ci-devant, loc. adv. Précédemment. Comme nous avons dit ci-devant. Autrefois. Il demeurait ci-devant en tel endroit. Ci-devant employé. Adj. invar. Les ci-devant récollets, les récollets qui ne le sont plus. Un ci-devant noble, un noble qui ne l'est plus. Pendant la Révolution on a dit populairement, par abréviation, un ci-devant pour un noble, les lois révolutionnaires ayant aboli la noblesse. Les ci-devant. Il s'emploie encore dans le style familier et par moquerie devant un qualificatif. Un ci-devant jeune homme. Un ci-devant beau.
Sens devant derrière, loc. adv. Voy. SENS.
10° Devant derrière, en mettant le devant à la place du derrière.
Trébuchant par le cul s'en va devant derrière [RÉGNIER, Sat. X]
11° Devant que, loc. conj. gouvernant le subjonctif, avant que.
Ils pourraient facilement détruire le cardinal Mazarin, devant qu'il eût le temps de s'établir [LA ROCHEF., Mém. 16]
Je crie toujours : voilà qui est beau, devant que les chandelles soient allumées [MOL., Préc. 10]
Et devant qu'il vous pût ôter à mon ardeur, Mon bras de mille coups lui percerait le cœur [ID., Éc. des maris, III, 2]
Devant que l'Amour fût le mari de Psyché, c'était son amant [LA FONT., Psyché, II, p. 136]
Cependant devant qu'il fût nuit, Il arriva nouvel encombre [LA FONT., Fabl. IX, 19]
Celle-ci prévoyait jusqu'aux moindres orages, Et devant qu'ils fussent éclos, Les annonçait aux matelots [ID., ib. I, 8]
Vous l'apprendrez devant qu'il soit demain [ID., Psaut.]
Deux ans devant qu'il [Galérius] eût obligé Dioclétien à quitter l'empire [BOSSUET, Hist. I, 10]
Il était devant qu'Abraham fût fait [ID., ib. II, 6]
Couronnons-nous de roses, devant qu'elles soient flétries [ID., II, Pénit. 3]
Ces vérités subsistent devant tous les siècles et devant qu'il y ait eu un entendement humain [ID., Connaiss. IV, 5]
.... Et devant que votre âme, Prévenant mon espoir, m'eût déclaré sa flamme [RAC., Baj. V, 4]
Ah ! devant qu'il expire.... [ID., Andr. V, 1]
.... Devant qu'il soit deux ans Je veux que l'on me voie avec des airs fendants, Dans un char magnifique.... [REGNARD, Ménechmes, IV, 2]
Et devant que je meure, Consolez mes vieux ans dont vous faites l'espoir [VOLT., Tancr. I, 4]
Devant que de, avec l'infinitif, même sens.
Le sang.... est plus subtil et plus vif, et plus chaud après en être sorti [du cœur], c'est-à-dire étant dans les artères, qu'il n'est un peu devant que d'y entrer, c'est-à-dire étant dans les veines [DESC., Méth. 5, 8]
Depuis que je suis parti de Madrid, j'ai fait, devant que de venir ici, deux cent cinquante lieues d'Espagne, qui n'en valent guère moins que cinq cents de France [VOIT., Lett. 42]
Devant que de prendre connaissance de ces distinctions [HAMILT., Gramm. 4]
Il lui demanda, devant que de l'acheter, à quoi il lui serait propre [LA FONT., Vie d'Ésope.]
Devant que de procéder à l'ordination [BOSSUET, Var. 7]
Devant que, avec l'infinitif, même sens.
Et devant que mourir ou d'une ou d'autre sorte [RÉGNIER, Élég. I]
Si devant que sortir des confins d'Italie [LA FONT., Joc.]
Autrement il mourrait devant qu'être à la ville [ID., Fabl. VI, 16]
Si, devant que mourir, la triste Bérénice Vous veut de son trépas laisser quelque vengeur [ID., Bérén. IV, 5]
12° S. m. La partie antérieure. Le devant de la tête. Les pieds de devant. Le devant d'un édifice. Loger sur le devant.
Rangez cela [une déchirure à un vêtement] du côté de la muraille, et présentez toujours le devant au monde [MOL., Avare, III, 2]
Paul Scarron et sa femme [depuis Mme de Maintenon] n'avaient pour tout logement que deux chambres sur le devant, séparées par l'escalier, une cuisine sur la cour, et un cabinet où couchait un petit laquais [SAINT-FOIX, Ess. Paris, t. III, p. 303, dans POUGENS]
Fig. et familièrement. Il bâtit sur le devant, se dit d'un homme qui engraisse et prend du ventre. Elle bâtit sur le devant, se dit d'une femme enceinte. Terme de vétérinaire. Cheval serré du devant, cheval dont les membres antérieurs sont trop rapprochés. Large du devant, ou trop ouvert, disposition inverse. Devant de perruque, les cheveux bouclés qui couvrent le front. Terme de marine. Synonyme d'avant ou même de proue.
13° Ce qui se met devant quelque chose. Un devant d'autel.
14° Le devant, ce qui précède dans un écrit.
Les décisions d'Escobar sont commodes, en ce qu'étant indépendantes du devant et de la suite, et toutes enfermées en de petits articles, elles ne sont pas sujettes à vos distinctions [PASC., Prov. 12]
15° Les devants d'un tableau, les premiers plans. On le dit aussi au singulier.
On voit sur le devant un soldat mort ou blessé [DIDEROT, Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 169, dans POUGENS.]
L'avance qu'on a. Prendre, gagner le devant, les devants, partir avant quelqu'un ou le devancer en route.
Alors que le roi passe, il gagne le devant [RÉGNIER, Sat. X]
Il leur ordonna de prendre les devants [HAMILT., Gramm. 5]
Le duc de Mayenne prit toujours le devant avec un corps d'environ dix mille hommes [ANQUET., Ligue, III, p. 150]
Fig. Prendre les devants, prévenir quelqu'un, le gagner de diligence en quelque affaire.
Ainsi je me comptais de ses premiers suivants, Mais déjà Vinius avait pris les devants [CORN., Othon, I, 1]
Ils vous écriront ; pour moi je prends les devants [SÉV., 57]
Prendre les devants, prendre d'avance toutes les mesures nécessaires.
M. l'abbé de Choisy fut reçu sans opposition [à l'Académie] ; il avait pris tous les devants qu'il fallait auprès des gens qui auraient pu lui faire de la peine [RAC., Lettre à Boileau, 5]
Terme de vénerie. Prendre les devants, se dit quand on a perdu la voie d'une bête et que l'on fait un grand tour pour en rencontrer d'autres. Prendre les devants d'une enceinte, c'est en faire le tour avec un limier, afin qu'il se rabatte des voies qu'il rencontrera. Prendre les grands devants, rechercher, dans un défaut, la voie d'une bête de meute, en avant de l'endroit où le défaut a lieu.
16° Au-devant de, loc. prép. À la rencontre de. La foule se portait au-devant du prince.
Il va au-devant des ennemis [FÉN., Tél. X]
Fig. Aller au-devant de, prévenir. Aller au-devant d'une objection.
La loi vient au-devant de l'Évangile [BOSSUET, Hist. II, 13]
Il va au-devant de tout ce que je puis souhaiter [FÉN., Tél. XII]
Au-devant, loc. adv. À la rencontre. Aller au-devant.
Il se porte au-devant, lui parle, le cajole [RÉGNIER, Sat. VIII]
Fig. Aller au-devant, faire les premiers pas, être le premier à entamer une affaire, à se réconcilier, etc.
Quand nous avons quelque différend ma sœur et moi, si je fais la froide et l'indifférente, elle me recherche ; si elle se tient sur son quant-à-moi, je vais au-devant [LA FONT., Psyché, II, p. 140]
Courir au-devant, s'exposer à.
Tel qui les craint [les tentations] court au-devant ; Tel qui les fuit s'y précipite [CORN., Imit. I, 13]
17° Pardevant, loc. adv. Par la partie antérieure. Il le saisit par-devant.
C'est toujours par-devant qu'ils se trouvent blessés [TRISTAN, Panthée, IV, 2]
Ils avaient reçu leurs blessures par-devant [VAUGEL., Q. C. liv. III, ch. 11, dans RICHELET]
Terme de palais. Par-devant, loc. prépos. En présence de. L'arrangement se fit par-devant notaire.
Je ne donne mon cœur que par-devant notaire [REGNARD, Joueur, IV, 9]
18° Dès devant, dès avant.
Et les sergents et les procès Et les créanciers à la porte Dès devant la pointe du jour [LA FONT., Fabl. XII, 7]

PROVERBE

    Les premiers vont devant, c'est-à-dire les plus diligents ont l'avantage.
Voy. AU-DEVANT, à son rang alphabétique.

REMARQUE

  • 1. Devant que ou devant de, avec un verbe, a été condamné comme une expression vieillie ; mais, cette locution étant autorisée comme elle est, on pourrait très bien s'en servir, surtout en poésie.
  • 2. Il lui est allé au-devant est une locution incorrecte ; il faut dire : Il est allé au-devant de lui. Cependant on la trouve quelquefois :
    Vons semblet-il point que vostre cœur se tourne de son costé et en certaine façon luy va au-devant ? [ST FR. DE SALES, p. 558]
    Voy. aussi l'hist. au XVe s.
  • 3. Pourquoi au-devant avec un trait d'union, et au delà sans trait d'union ? Le mieux, c'est-à-dire le plus simple, serait de supprimer le trait d'union.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    N'i a castel qui devant lui remaigne [, Ch. de Rol. I]
    Blancandrins vint devant l'empereor [, ib. XXX]
    Terre major mout est loin ça devant [, ib. CXXXII]
    Si com li cers s'en va devant les chiens [, ib. CXXXIX]
    De devant sei [il] fait porter son dragon [, ib. CCXXXVII]
    Seigneur baron, devant chevaucherez [, ib. CCXXXVIII]
  • XIIe s.
    Devant le roi vint dus Naymes errant [, Ronc. p. 35]
    Tout primerains devant [en avant de] sa compegnie Va demandant pris de chevalerie [, ib. p. 58]
    L'eve de Sebre lor estoit de devant [, ib. p. 109]
    Li amiraus a parlé tout devant [le premier] [, ib. p. 119]
    Tout droit à Blaive [ils] en sont devant alé [, ib. p. 166]
    Et [il] s'est assis sur moi en mon devant [, ib. p. 163]
    Une beauté m'est venue devant, Qui me semont et prie que je chant [chante] [, Couci, v]
    Car sa beautez me fait tant esbahir Que je ne sai devant li [elle] nul langage [, ib. XI]
    Et que pourront dire si ennemi [de Dieu], Là où li saint trembleront de doutance Davant celi qui onques ne menti ? [QUESNES, Romancero, p. 96]
    Et Gilemers l'Escot dit outrage et folie, Quant de ceste besogne devant tous vous desfie [, Sax. X]
    Salomons les apele devant le duc Richart [, ib. XXIX]
    E pis que nuls qui devant lui out ested, envers nostre Seignor uverad [il agit] [, Rois, p. 309]
  • XIIIe s.
    Et passerent par-devant Constantinoble, si près des murs qu'on peust traire desus et seur les tours [VILLEH., LXII]
    Halas ! quels damages leur avint el quaresmes, devant ce qu'il [avant que] deussent movoir [ID., XXIX.]
    Devant en la poitrine bien il [le] sut assener [le coup] [, Berte, III]
    [Elle] Fut devant le roi Flore son pere à genous mise [, ib. VI]
    À destre et à senestre, et devant et derriere [, ib. XXVIII]
    [Que] Leur male traïson devant tous en appert [, ib. XXXIV]
    Devant la mienuit li tems un peu s'escure [, ib. XLII]
    J'ai dit à la royne que [vous] ne venrez noient, Devant que il sera près de l'avesprement [, ib. LXXXIII]
    Il a tantost Morant par devant lui mandé [, ib. CIII]
    Mais or en savons mains [moins] que ne savions devant [, ib. CVII]
    Ci devant [en face] maint [habite] Symons, preudoms est durement [, ib. CX]
    Vers la terre viennent siglant : Li vens lor est venus devant ; Ne porent prendre cil le port ; Adont i ot grant desconfort [, Lai de Melion]
    Et ainsi comme les anciens dient, les roys de Jerusalem qui furent devant le roy Jehan, tindrent bien ceste coustume [JOINV., 217]
  • XIVe s.
    Et au devant il sont paisibles sans estre esmeus [ORESME, Eth. 82]
    Quant deux personnes sont amis, c'est sainte chose que devant [de préférence] honnorer et preferer verité [ID., ib. VI, 10]
    Là furent li Juif ainsi comme devant, Et sauvé de la mort, ainsi con je vous chant [, Guesclin. 9723]
    Les sajettes de coi li fer furent trenchant, Retournerent sour iaus [eux], che que derier devant [, Baud. de Seb. V, 250]
  • XVe s.
    Là [à Bristol] furent pris ledit messire Hue le pere et le comte d'Arondel, et amenés par devant la roine [FROISS., I, I, 20]
    En devant ce temps, en l'an de grace mil trois cent soixante-quinze, estoit advenu une cruelle justice en la cité de Bordeaux [ID., II, II, 2]
    Là furent toutes les paroles au devant dites relatées et proposées, entendues, accordées [ID., I, I, 96]
    Ainsi chevauchoit le comte Derby le pays d'un lez et d'autre ; ni nul ne lui alloit au devant, et conqueroit villes, cités et chasteaux [ID., I, I, 243]
    Plusieurs horribles faits qui eussent esté faits, se il ne fust allé au devant, dont il fist aumosne et gentillesse [ID., I, I, 272]
    Quand la roine ouït ces nouvelles, si fut plus desconfortée et esbahie que devant.... [ID., I, I, 12]
    Et avoient une grande haye et ung fossé au devant d'eulx [COMM., I, 3]
    Leur remonstroit et leur mettoit au-devant les dommages qui estoient pretz de leur venir [ID., III, 3]
    Le dit prince print congié du dit duc le soir devant la bataille [ID., V, 3]
    Ilz en tuerent une partie devant que ilz sceussent gaigner la ville [ID., III, 3]
    Jamais robe ne vestira Que de blanc, ne ne partira Dont il est, que les pieds devant [, Patelin]
    À tromper devant et derriere, Estoit un homme diligent [VILLON, 1re Repue franche.]
    Et entreprint le chirurgien à guarir cet œil, Dieu devant [après Dieu] [LOUIS XI, Nouv. LXXXVII]
  • XVIe s.
    Je me suis veautré six ou sept tours parmy le lict, devant que me lever [RAB., Gar. I, 21]
    En plaine nuict, davant que soy retirer, alloyent veoir la face du ciel [ID., ib. I, 23]
    Soubdain, davant boyre ny manger, se transpourtarent on capitoly, et là, devant leur roy.... [ID., ib. I, 26]
    Laquelle nouvelle entendue, sortirent on devant de luy tous les habitans de la ville [ID., Pant. II, 31]
    Voyez moy devant et derriere : c'est la forme d'une toge anticque [ID., ib. III, 7]
    Si toust que nous saurons vostre partement, nous gaignerons les devans [MARG., Lett. 113]
    Il estoit hier tout davant moy quant je vous dis adieu [ID., ib. 122]
    Je vous ay cy devant faict bien ample responce à toutes vos lettres [ID., ib. 151]
    Ils ont contraint les pouvres gens en porter plaincte à la justice par devant le seneschal de Beaucaire [ID., ib. 159]
    Il veit devant ses yeulx.... [MONT., I, 27]
    Courir au devant des conjurations par supplices [ID., I, 133]
    L'armée que les Romains luy envoyoient au devant [ID., I, 230]
    Il envoya devant quelque bouteille de vin empoisonné [ID., I, 252]
    Cesar marchoit tousjours devant sa troupe, la teste descouverte [ID., I, 260]
    Il n'auroit ny devant ny derriere luy rien qui ne.... [ID., I, 356]
    J'en ay allegué par cy devant des exemples [ID., II, 29]
    Je ne me veulx pas despouiller devant que de m'aller coucher [ID., II, 75]
    Devant qu'ils se laissent assubjectir, il fault, ou qu'ils soient contraincts, ou deceus [ID., IV, 358]
    Les Atheniens sacrifient un mouton le jour de devant la grande feste de Theseus [AMYOT, Thés. 4]
    Theseus ne feit raire que le devant de sa teste seulement [ID., ib. 5]
    La cause pour laquelle ilz se faisoient ainsi tondre par devant, estoit.... [ID., ib.]
    Il se jetta la teste devant en une riviere, où il se noya [ID., ib. 32]
    Les deux armées furent longuement l'une devant l'autre sans combattre [ID., ib. 33]
    À la fin elle se delivra de deux enfans jumeaux ; ce qui feit encore plus grande peur que devant à Amulius [ID., Rom. 4]
    Ayant pris ceste resolution, il s'en alla devant toute œuvre en la ville de Delphes [ID., Lyc. 8]
    Ne te souvient-il pas que devant hyer, ainsi que nous dinions chez toy.... [ID., Comm. refrén. la colère, 33]
    Ce grand prince, quelques heures devant mourir [CARL., I, 47]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, davant ; provenç. davan, devant ; catal. devant, davant ; anc. espagn. delant, devant ; espagn. mod. delante ; portug. diante ; ital. dinanzi. Le français devant est de.... préfixe, et avant ; l'espagnol delante est del, de le, et le latin ante, avant ; l'italien est le préfixe di, de, in, en, et anzi, du latin ante, avant.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DEVANT.
    17° Ajoutez :
  • Par-devant, en traversant ce qui est en face.
    En passant par-devant la chambre d'Angélique [MOL., Mal. imag. II, 10]
  • 19° De devant, hors de la présence.
    Il y en a [des plaisirs, des bienfaits] qui peu à peu se sont disparus de devant nous [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    20° Faire le pas devant, marcher le premier.
    C'est à elle [la vertu] de faire le pas devant, de conduire, de commander [MALH., ib.]

    REMARQUE

      Ajoutez :
    • 4. Par-devant, qui est un terme de palais signifiant en présence de, a été détourné de cet emploi d'une manière heureuse par La Fontaine : Un citoyen du Mans, chapon de son métier, Était sommé de comparaître Par-devant les lares du maître, Fabl. VIII, 21.
    • 5. Au devant de, s'est dit pour devant.
      C'est ce qu'il faut que vous ayez au devant des yeux [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]

devant

DEVANT. préposition de lieu. À l'opposite de, vis-à-vis de, en face de. Se mettre devant quelqu'un pour lui barrer le passage. Regarder devant soi. Avoir toujours une chose devant les yeux. Passer devant quelqu'un sans le voir. Ôtez-vous de devant mon jour.

Il est quelquefois synonyme de En avant de. Porter quelque chose devant soi. Il se promenait devant la maison.

Fam., Avoir du temps devant soi, Avoir tout le temps nécessaire pour faire une chose. On dit de même Avoir de l'argent devant soi, Avoir une réserve d'argent disponible.

Il sert aussi à désigner le Rang et s'oppose à Après. C'est mon ancien, il marche devant moi. Il a le pas devant moi.

Il signifie aussi En présence de. Il a prêché devant le roi. Parler devant une grande assemblée. Cela fut dit devant plus de vingt personnes, devant des témoins, devant témoins. Ne dites rien devant lui, c'est un homme fort indiscret. Nous comparaîtrons tous devant Dieu. Cette affaire a été portée devant tel tribunal. On dit dans le même sens Par-devant, en termes de Procédure. Par-devant le magistrat. Un contrat passé par-devant notaire. Un acte par- devant notaire.

Il s'emploie également comme adverbe dans les sens qui précèdent. Il est là devant. Il ne sait point s'habiller et met devant ce qui doit être derrière. Si vous êtes si pressé, courez devant. Mettez cela devant ou derrière, devant ou après.

Fig. et pop., Partir les pieds devant, Être porté en terre.

Comme devant, Comme précédemment.

Sens devant derrière se dit en parlant de la Situation d'un objet tourné de telle façon que ce qui devrait être devant se trouve derrière. Son chapeau est sens devant derrière.

En termes de Marine, Être vent devant, se dit d'un Navire qui est debout au vent, qui reçoit le vent sur ses voiles, en le prenant de devant.

PAR-DEVANT, loc. adv. Par la partie antérieure. Il le saisit par-devant. Il fut blessé par- devant.

CI-DEVANT, loc. adv. Précédemment, ci- dessus. Comme nous avons dit ci-devant.

Il signifie aussi Autrefois. Il demeurait ci-devant en tel endroit. Ci-devant gouverneur. On l'emploie quelquefois adjectivement en ce sens. Les ci-devant récollets.

Pendant la Révolution, il servait à désigner Ceux qui avaient été privés de leurs titres de noblesse. Un ci-devant noble, et par ellipse, dans le langage populaire, Un ci-devant.

DEVANT s'emploie aussi comme nom et alors il désigne le Côté qui est devant, la partie antérieure. Le devant de la tête. Le devant d'un habit, d'une jupe, d'une robe. Mettre le devant derrière. Un devant d'autel. Un devant de cheminée. Le devant de la maison, ou simplement Le devant. Un appartement sur le devant. Il bâtit sur le devant de sa maison. Votre cheval est blessé sur le devant. Les jambes de devant d'un cheval.

En termes de Peinture, Les devants d'un tableau, Les premiers plans.

Prendre les devants, Partir avant quelqu'un, le dépasser en allant plus vite. Prenez les devants, nous ne tarderons pas à vous rejoindre. Il signifie figurément Prévenir, devancer quelqu'un, le gagner de vitesse dans une affaire. Quand il sut que je voulais me plaindre, il prit les devants. Si vous ne prenez les devants dans cette affaire, vous êtes perdu.

AU-DEVANT DE, loc. prép. À la rencontre de. Aller, venir, envoyer au-devant de quelqu'un. On alla, on envoya au-devant de lui. Il vint au-devant de moi. Elliptiquement, Mon père arrive, allons au-devant.

Aller au-devant de signifie figurément Prévenir. Aller au-devant d'une objection. Aller au- devant du mal. Il va toujours au-devant de tout ce qu'on peut désirer de lui. J'allais au-devant de tous ses désirs.

devant

Devant, quasi Deante, que le Portugais dit Diante, et le Castillan Delante, pro Ante. Interponitur autem u, ad vitandum hiatum. Comme fait aussi l'Italien, disant, Devante et devanti.

Devant quelqu'un, Ante aliquem.

Devant moy, Ante oculos, Coram.

Devant ses yeux, Viuus vidensque. B. ex Cicer.

Devant le juge, Ad vel apud iudicem.

Le devant de la chemise, Subuculae thorax.

Apprens devant ou premier que c'est de vivre, Prius disce quid sit viuere.

Se tenir devant, Prostare.

Aller devant, Praecedere.

Au devant de la ville, In aspectu vrbis.

¶ Sortir et aller au devant d'aucun, Prodire obuiam alicui.

J'allois au devant de toy, Ego obuiam conabar tibi.

J'iray au devant, et respondray à ce que attendez, premier que me le demandez, Occurram expectationi vestrae Iudices.

Estre au devant de quelque lieu, Obstare.

Envoyer au devant, Mittere obuiam.

Mettre quelque chose au devant, Ponere ante oculos rem aliquam, Proponere, Proferre in conspectum.

Le fait de mettre quelque chose au devant, et à l'encontre, Oppositus, huius oppositus, Subiectio.

Mis au devant, Oppositus, Propositus.

Venir au devant, Contrauenire.

Cela me vient au devant et en memoire, Illud mihi occurrit.

¶ Va au devant d'elles, Abi illis obuiam.

Va devant, je te suyvray, I prae, sequar.

Qui va devant, Praeuius.

¶ Par devant, Ante, In aduersum, A fronte.

Coup donné par devant, Vulnus aduersum.

Playes receües par devant, A pectore, vel Corpore aduerso cicatrices exceptae.

Par le devant de Caucasus, In fronte Caucasi.

¶ Par cy devant, Ante hunc diem.

Duquel j'ay parlé par cy devant, Quem supra deformaui.

Je ne l'ay point veu par cy devant, Non vidi illum ante hunc diem.

Qui estoit par cy devant, ou au paravant, Pristinus.

¶ Tout devant, Vis à vis, Aduersum, Ex aduerso, E regione.

¶ Plus fort que devant, Et nunc quum maxime.

Il fera comme devant, Similis sui futurus est. B. ex Cicerone.

¶ Devant et derriere, A fronte et a tergo, In priora et terga discurrere, Cursari rursum prorsum sentio.

¶ Devant que, Antequam.

Devant que je, etc. Prius quam de Rep. etc.

Devant que la trompette sonne, Ante tubam.

Faire quelque chose que ce soit devant qu'un autre le face, Occupare, Praeoccupare.

Devant ce fait, Ante hoc factum.

Qui est, ou se fait devant le jour, Antelucanus.

Valerius a fait cela devant moy, ou premier que moy, Hoc ante me fecit Valerius.

Devant le monde, In luce atque in oculis magnus.

Publiquement devant tout le monde, Palam, Propalam, In propatulo, Vulgo, In publico.

Estre tué devant tout le monde, Vulgo occidi.

Devant le Senat, Coram Senatu.

Devant soy, Prae se, In conspectu omnia videre.

Ce qui est devant soy, ou devant ses yeux, Quod adest.

Quand ils furent venus devant luy, Quum in conspectum eius venissent.

Regarde devant toy, In conspectum aspice.

Avoir devant les yeux, Ob oculos habere, vel sub oculos.

¶ Devant toutes choses, In primis.

Devant hier, Nudiustertius.

devant


DEVANT, prép. de lieu. [1re e muet, 2e. lon.] Vis-à-vis. "Regarder devant soi. Mettez cela devant le feu. — C'est aussi une prép. d'ordre: marcher devant un aûtre; ou elle signifie en présence: Prêcher devant le Roi. — Il est quelquefois adverbe: courir devant; mettez cela devant ou derrière, devant ou après. Acad. — Il est aussi substantif.
   Rem. 1°. On ne doit pas confondre devant et avant: le premier marque proprement priorité d'ordre, et l'aûtre, priorité de temps. Plusieurs les confondent, et l'Acad. elle-même. — Boileau a dit, et dans le Lutrin, et dans ses Satires:
   Qu'à son lever le soleil aujourd'hui
   Trouve tout le Chapitre éveillé devant lui.
       Lutrin.
  Et combien la Neveu devant son mariage, etc.
Éveillé avant, la Neveu avant auraient formé des hiatus; pour les éviter, le Poète parle peu exactement. L'Académie dit, devant ou après: il faut, ce me semble, là, avant ou après: devant ou derrière est plus correct. Voy. AVANT, n°. 1°.
   2°. Devant que, pour avant que n'est plus d'usage. Racine s'en est servi plus d'une fois.
   Si devant que mourir la Reine Bérénice, etc.
   Eh! devant qu'il expire, etc.
       Andromaque.
On dirait aujourd'hui, avant que de mourir, ou avant de mourir, etc. avant qu'il expire, etc. "Devant que de rentrer dans le Monastère. P. Sicard. Il falait, avant que, etc.
   * Fleury dit, dès devant, pour dès avant. "Il est plus vraisemblable que l'écriture étoit trouvée dès devant le déluge, etc.
   3°. Devant et au devant signifient des chôses bien diférentes: aler devant quelqu'un, c' est le précéder; aler au devant de lui, c'est aler à sa rencontre. Voy. RENCONTRE. — Remarquez qu'on doit dire, aler, envoyer au devant d'une persone, et non pas, lui envoyer, ou lui aler au devant, comme disent les Gascons et les Provençaux.
   Aler devant et aler au devant se disent au figuré. Aler devant soi, ne rien entendre, de ce qu'on nous dit pour nous détourner d'une démarche, ou pour nous faire revenir d'une opinion. "Les hommes prévenus vont devant eux avec une aveugle détermination. Boss.Aler au devant d'une objection, se la proposer soi-même, et la résoudre avant qu'on nous la propôse. "Ils ont été au devant de l'objection. — Aler au devant du mal, le prévenir. — Hors de là, au devant, est un gasconisme.
   * Au devant d'un pupitre, avec contrainte assis.
       De Piis.
Au devant de est une faûte contre la Langue. On lit, il est vrai, dans Boileau:
   S'il ne le fait graver au devant du Recueil.
Mais au devant signifie alors à la tête. ANN. LITT.
   4°. Devant s'emploie substantivement avec gâgner et prendre. On le met au singulier, quand c' est dans le sens propre; et au pluriel, dans le sens figuré. "Donnant la chasse à deux vaisseaux, il leur gâgna le devant. Mascar. "Le Sénat tâcha de gâgner quelqu'un des Tribuns, qui pût s'oposer à cette fureur d'un de ses collègues; mais Icilius avoit pris les devans, et ils étoient tous convenus qu'aucun ne formeroit oposition à ce qui auroit été arrêté entr'eux à la pluralité des voix. Vertot. "Ils vous aiment tous passionnément. Je crois qu'ils vous écrivent. Pour moi je prends les devans, et n'aime point vous parler en tumulte. Sév. "Quand il sut que je me voulois plaindre, il prit les devans. ACAD. Il me prévint.
   Le Proverbe dit: les premiers vont devant, d'ordinaire les plus diligens ont l'avantage. La chandelle, qui va devant, éclaire mieux que celle qui va derrière: les aumônes qu'on fait pendant la vie, sont plus utiles que celles qu'on ordone par testament. — On dit, d'un homme grôs et ventru, qu'il bâtit sur le devant. — On dit aussi d'un homme, qu'il est devant Dieu, pour dire, qu'il est mort. — Et ironiquement, en parlant d'un méchant, qui vient de mourir: Voilà une belle âme devant Dieu.
   *DEVANT-HIER, adv. On l'a dit aûtrefois pour avant-hier. Ménage a remarqué, il y a long-temps, qu'il n'était plus du bel usage.

Synonymes et Contraires

devant

nom masculin devant
Partie antérieure de quelque chose.
Traductions

devant

(dəvɑ̃)
préposition
en face de devant la glace

devant


adverbe
en avant Mets-toi devant !

devant

vor, früher, zuvor, vorn, jüngst, davor, im voraus, vorher, vorwegahead, before, formerly, previously, front, in front of, in the presence of, at the front of, in front, beforehand, earlier, in advancevoor, vooraan, daarvoor, eerder, indertijd, voorheen, vroeger, weleer, voorbij, vooruit, inaanwezigheidvan, voorin, langsבפני (מ יחס), לפני (מ יחס), מלפנים (תה״פ), נגד (מ יחס), על פני, קבל (מ יחס), קדימה (נ), קדמה (נ), קדמי (ת), לִפְנֵי, נֶגֶדvoorheen, vroeërforhen, forudeantaŭeanteriormente, delante, por delantedavanti, avanti, dinanzi a, innanziante, antehacna przodzie, przedtem, naprzódanteriormente, antes, em lugar anterior, frente, à frente de, adiantembele前面, 在前面ενώπιον, μπροστά, πριν, εμπρόςإِلَى الأَمامvpředuedessäispred前に앞쪽에foranвпередиföreแซง อยู่หน้าöndeở phía trước
nom masculin
partie située à l'avant de qqch le devant de la maison les roues de devant

devant

[d(ə)vɑ̃]
vb
voir devoir
adv
[placer] [situé] → in front
Il marchait devant → He was walking in front.
[passer]
On est passés devant hier → We went past it yesterday.
(= en avant) → ahead
Il est déjà loin devant → He's already a long way ahead.
prép
(position)in front of; (en circulant)past; (dans une évolution, dans le temps)ahead of
Il était assis devant moi → He was sitting in front of me.
Nous sommes passés devant chez toi → We went past your house.
Ils sont devant nous sur le plan technique → They're ahead of us technically.
(en présence de) [+ notaire, magistrat, parent] → in front of, before
Devant le juge, il ne faisait plus le fier → He wasn't so full of himself once he was before the judge.
(= face à) [+ événement] → in the face of; [+ danger] → in the face of
son manque de courage devant le danger → his lack of courage in the face of danger
(= étant donné) [+ circonstances, attitude] → in view of
Devant son attitude, je préfère renoncer → In view of his attitude, I'd rather give up the idea.
nm
[immeuble, objet] → front
le devant de la maison → the front of the house
(autre locution) de devant [roue, porte] → front
les pattes de devant → the front legs, the forelegs devants
nmpl
prendre les devants → to make the first move