devantier

(Mot repris de devantiers)

DEVANTIER

(de-van-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des de-van-tié-z en toile) s. m.
Tablier que portent les femmes du peuple. Vieux et familier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pour le buffet estoit un jeune pasteur qui tiroit une bergere par son devantier [YVER, p. 552]
    Et y avoit de jeunes hommes ceints à travers le fond du corps de beaux devantez ouvrez à l'aiguille [AMYOT, P. Aem. 56]

ÉTYMOLOGIE

  • Devant.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

devantier

DEVANTIER. s. m. Tablier que portent les femmes du peuple. Elle portait des herbes dans son devantier. Il est vieux et familier.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

devantier

Un Devantier, ou Devantel, ou Devanteau, Ventrale, c'est un tablier de femme.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

devantier


DEVANTIER, s. m. DEVANTIèRE, s. f. [Devan-tié, tiè-re; 1re e muet., 2e lon. 3e é fer. au 1er, è moy. et long au 2d.] Le premier s'est dit anciènement pour tablier. On le dit encôre en quelques Provinces. L'Acad. dit qu'il est populaire.
   DEVANTIèRE, est un long tablier, ou jupe fendue par derrière, que les femmes portent, quand elles vont à cheval, jambe deçà, jambe delà.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788