digéré, ée

DIGÉRÉ, ÉE

(di-jé-ré, rée) part. passé.
Mis en ordre.
Tout était écrit, tout était digéré par l'ordre des temps [BOSSUET, Hist. II, 4]
Il [l'ambassadeur] a son fait digéré par la cour [sa marche lui est tracée] [LA BRUY., X.]
Le sentiment, guide aussi sûr, disons incomparablement plus sûr qu'un savoir mal digéré [D'OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 164, dans POUGENS]
Qui a subi la digestion. Les aliments digérés par l'estomac.
Fig. Supporté, quoique fâcheux. Un affront reçu et digéré.