dilation

DILATION

(di-la-sion) s. f.
Action de différer, de retarder.
La dilation du baptême laissait un grand nombre d'enfants dans la malédiction [PASC., ]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Il a bientest delivré et regardé et conclus que est à faire, et procede briefment à l'execution sans grand dilation [ORESME, Eth. 88]
  • XVe s.
    Au jugement n'eut nulle dilation de souffrance ou de merci [FROISS., I, I, 50]
  • XVIe s.
    Une dilation providente estoit representée honeste couardise [AMYOT, Comment discerner le flatteur, 23]
    L'on compte entre les plus grandes faultes que jamais feit Antonius, la remise et dilation de la bafaille [ID., Ant. 75]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. dilation ; espagn. dilacion ; ital. dilazione ; du latin dilationem, de di.... préfixe, et latio, action de porter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DILATION. Après PASC. Ajoutez : Comparaison des chrétiens.

dilation

Dilation et delayement, Sustentatio, Dilatio.

Sans dilation, Ne interuallo quidem facto.

dilation

Dilation.